Fabrication additive : comment les nouveaux matériaux bouleversent la chaîne de la valeur

Alcimed, société de conseil en innovation et développement de nouveaux marchés, revient sur la place centrale des matières premières pour les technologies de fabrication additive dans le domaine industriel.

Partager
Fabrication additive : comment les nouveaux matériaux bouleversent la chaîne de la valeur
Source : Video San Draw - Silicon 3D Printing 2016

Le marché de la fabrication additive (vente de machines, consommables et services) représentait plus de 5 milliards de dollars en 2015. Avec un taux de croissance annuel de plus de 25% ces dernières années, le marché devrait atteindre plus de 15 milliards de dollars en 2020. La majorité du chiffre d’affaires est générée par les technologies autour des matériaux plastiques, mais cette domination s’atténue pour laisser plus de place au métal. D’autres matériaux apparaissent, et cette diversification entraîne un réel bouleversement de la chaîne de valeur en redistribuant les forces.

Vers une diversification des matériaux utilisés

Les matériaux utilisés en fabrication additive depuis l’avènement de la technologie sont le plastique, et plus récemment le métal. L’impression 3D de pièces métalliques s’est développée, car elle présente un réel intérêt pour l’industrie, notamment en aéronautique, où elle remplace l’usinage de pièces à géométrie complexe.

Au-delà de l’aéronautique et des matériaux précédemment évoqués, d’autres matières premières sont envisagées. Parmi les plus impactantes, on peut citer par exemple le béton, qui risque de révolutionner les modes constructifs, la céramique avec de nombreuses applications en aéronautique et spatial et enfin les matériaux souples avec des secteurs d’applications potentiels très divers :

- Les biomatériaux permettant la reconstruction de tissus, voire d’organes dans le secteur de la santé

- Les polymères souples comme le silicone pouvant être utilisés pour réaliser des répliques d’organes en vue de simuler des interventions chirurgicales et entraîner le personnel. Ce type de polymères présente également un fort potentiel en aéronautique pour le dépôt de joints complexes ainsi que pour la fabrication directe d’ensembles multi-matériaux permettant d’éviter des opérations d’assemblage ou collage.

- Les aliments pour la création culinaire voire la production industrielle.

L’un des intérêts de la fabrication additive à partir de ces matériaux souples est qu’une même machine puisse s’adapter à des matériaux différents (silicone, latex, polyuréthane,…) et ainsi couvrir plusieurs applications. En effet, ces matériaux sont le plus souvent mis en forme par des machines types FDM où le fil est remplacé par un apport en liquide plus ou moins visqueux permettant une diversité de matériaux très importante. Des barrières technologiques telles que la maîtrise du matériau et de sa polymérisation restent cependant à surmonter, afin de garantir la qualité d’impression et l’homogénéité de la structure.

A l’instar des matériaux métalliques et plastiques, il reste primordial de mener une étude économique avant de se lancer. Par exemple, la fabrication additive de moules en silicone potentiellement pertinente sur le plan technique, reste économiquement moins rentable que de fabriquer le moule à partir du produit fini, lui-même imprimé en 3D.

Des fournisseurs de matières premières qui souhaitent s’affirmer davantage sur le marché

L’arrivée de ces nouvelles matières premières bouscule la chaîne de valeur, auparavant centrée sur les fournisseurs de machines, en contact direct avec les clients utilisateurs. En effet, ces derniers se sont peu à peu déployés sur la chaîne de la valeur, en amont avec la distribution des poudres métalliques adaptées à leur machine, mais aussi en aval avec la fourniture de logiciels d’impression voire de services d’impression.

Avec des nouveaux matériaux demandant une expertise spécifique, les fournisseurs de matières premières gagnent en importance et s’étendent sur la chaîne de la valeur. En effet, pour l’impression métallique, la technicité principale réside dans la machine à technologie laser et des paramétrages associés complexes. A l’inverse, pour les matériaux comme les polymères, c’est leur maîtrise qui est primordiale ; la machine vient simplement déposer des couches qui vont s’associer de manière homogène grâce aux propriétés de la matière.

Afin de se développer sur ce marché, les fournisseurs de matières premières cherchent donc à s’investir davantage dans le développement de technologies d’impression pour aller jusqu’aux applications finales. Ces chimistes de métier ont ainsi tendance à prendre les devants pour tisser des partenariats avec des fabricants de machine voire concevoir leur propre solution. Ils se trouvent ainsi directement au contact de l’utilisateur pour mettre en place de nouvelles applications, chose tout à fait nouvelle dans le domaine de la fabrication additive. Citons l’exemple de Bluestar Silicones, qui va au-delà de son rôle historique de fournisseur de silicone, en s’impliquant dans des projets collaboratifs en santé, pour l’élaboration d’un prototype d’imprimante 3D de création d’implants.

La machine d’impression ne devenant plus qu’un facilitateur, la valeur se déplace sur les deux extrêmes de la chaîne, vers la maîtrise du matériau et la compréhension de son application finale.

« L’arrivée de ces nouveaux types de matériaux pousse les fournisseurs de matières premières à réinventer leur business model et à aller plus loin sur la chaîne de la valeur pour maîtriser la mise en forme du produit et mieux adapter les matériaux aux besoins du client. », conclut Alexandre Savin, Directeur du Bureau Alcimed à Toulouse.

Toulouse, le 28 février 2017

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS