Fab 21 succède à Godart à Fumay : 81 emplois sauvés

Surprise de taille à Fumay (Ardennes). Appelée à être rayée de la carte par le Japonais Maruyasu, l'usine Godart va finalement perdurer avec la totalité de ses 81 salariés. Grâce à l'implication du cabinet CLB Conseil et de l'actuel directeur général du site, la PME opérera une mutation industrielle d'envergure. 2 millions d'euros seront injectés en trois ans dans cette reprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fab 21 succède à Godart à Fumay : 81 emplois sauvés

Vouée à la fermeture suite à la décision prise le 26 avril 2013 par les dirigeants du groupe japonais Maruyasu, la filiale depuis 2001 de WTX Automotive System, Godard, implantée à Fumay (Ardennes) et employant 81 salariés ne connaitra pas un sort funeste. Rebaptisée Fab 21, la PME officiellement cédée, le 30 novembre, à une holding chapeautée par un ancien expert-comptable, Clément Brochon, poursuivra son activité en se diversifiant.

Spécialisée dans la production de tubes métalliques et de composants mécaniques permettant la circulation des fluides dans l'environnement moteur, Godart (8,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013) en proie à une baisse continue des commandes des constructeurs automobiles (Renault, Toyota et Mercedes) a connu de gros soucis financiers. Ce déclin a eu raison de la patience des actionnaires asiatiques. Lassés de compenser les déficits d'exploitation (plus de 10 millions d'euros de pertes cumulées entre 2004 et 2011), ils ont fini par prendre la difficile décision de fermer l'unité ardennaise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Depuis cette annonce, des discussions ont été nouées avec des industriels suisse et indien puis le groupe GMD à Saint-Etienne (Loire). En vain. Jusqu'à ce que Clément Brochon, ex-associé de KPMG et à la tête depuis janvier 2013 de CLB Conseil, cabinet d'accompagnement d'entreprises (acquisition, cession, recherches de financement) basé à Reims (Marne), imagine un projet alternatif pour pérenniser cet outil de travail historique et maintenir sur place l'intégralité de l'effectif à travers une mutation industrielle.

La survie par la mutation

"Godart est un acteur majeur de la sous-traitance automobile. Cette PME enregistre seulement six rebuts pour un millions de pièces produites auprès de ses donneurs d'ordre avec un taux d'absentéisme inférieur à 3 %. Cela en dit long sur le savoir-faire et le sérieux du personnel", note Clément Brochon.

Pour faciliter la survie du second employeur de la cité de l'ardoise, l'initiateur du projet, en accord avec la famille Yamada, a obtenu la suspension du processus de fermeture de l'usine au 31 décembre 2013. De quoi lui donner le temps de peaufiner l'opération reconversion.

Savoir-faire et exigences automobiles

Créée le 28 novembre, Fab 21 a reçu l'approbation des partenaires sociaux. Elle aura comme président Jean-Michel Coutellier, ancien directeur général de Godart et WTX. "L'idée est d'associer le savoir-faire industriel des salariés aux exigences de l'automobile en réalisant l'usine du XXIe siècle", argumente Clément Brochon.

Les 81 employés rescapés œuvreront désormais dans le cintrage de tubes en s'ouvrant vers le ferroviaire, l'agriculture et l'aéronautique, la sous-traitance industrielle pour des entreprises de Champagne-Ardenne, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Belgique et la prestation de services pour d'autres entreprises sur des thématiques (achats, logistique, commerce, R&D) à forte valeur ajoutée. L’objectif est de faire de Fab 21 "une usine pour tous" en proposant d'y concevoir des produits innovants émanant de jeunes créateurs d'entreprises.

Accompagnements financiers

Par ailleurs, la PME veut devenir un incubateur opérationnel pour accompagner de futurs et nouveaux produits champardennais. Evitant ainsi le recours à un PSE, WTX apporte 3 millions d'euros de fonds propres à Fab 21 qui bénéficiera, par ailleurs, de mesures d'exonération de charges sociales et fiscales grâce au dispositif "Bassin d'emploi à redynamiser". Ce qui permettra d'injecter plus de 2 millions d'euros d'investissements d'ici 2017.

Jusqu'au 31 décembre 2015, le personnel de Fab 21 continuera de sous-traiter pour WTX. Ce qui lui permettra de mettre progressivement en place le nouveau processus.

Pascal Remy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS