Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Exoès hybride les véhicules à moindre coût

,

Publié le

Made in France

Exoès hybride les véhicules à moindre coût

Après six ans de recherche, 100 000 heures de travail et dix brevets, Exoès, société fondée en 2009 à Gradignan, près de Bordeaux, a conçu avec ses 12 ingénieurs une nouvelle technologie qui transforme la chaleur des pots d’échappement de voitures en électricité. Actuellement, "un tiers de l’énergie de la voiture y est perdu", souligne son PDG, Arnaud Desrentes, un trentenaire diplômé de l’Institut français du pétrole (IFP). Concrètement, Exoès installe dans le pot d’échappement un échangeur qui envoie un liquide sous pression. Sous l’effet des fortes températures, il est transformé en gaz. La vapeur d’eau vient alors pousser sur un moteur à pistons miniaturisé qui, par le biais d’un alternateur, produit de l’électricité. La "brique" fait la taille d’un compresseur de climatisation. Grâce à l’énergie produite, elle permet de faire avancer le véhicule en tout électrique sur les 100 premiers mètres. Le résultat est probant : jusqu’à 15 % de réduction de consommation.

L’opportunité

D’ici à 2022, les constructeurs devront payer une amende si la moyenne des émissions de CO2 de leurs véhicules dépasse 95 g/km, l’objectif fixé par l’Union européenne.

 

"C’est une hybridation de la voiture à un prix défiant toute concurrence !" met en avant Arnaud Desrentes. Pour un camion par exemple, le premier marché d’Exoès, l’économie de carburant générée grâce à sa technologie "energy via exhaust" pour le gestionnaire de flotte s’élève à 25 000 euros sur la durée de vie du véhicule, avec un temps de retour sur investissement inférieur à dix-huit mois. Exoès a signé le 19 novembre son premier grand contrat avec l’américain Tenneco, deuxième équipementier mondial de systèmes d’échappement (25 000 salariés, 7,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires). L’ambition d’Exoès est de devenir leader mondial des systèmes de conversion de chaleur en électricité pour des puissances allant jusqu’à 100 kW à l’horizon 2015.

Nicolas César

L’innovation


Exoès propose un détendeur à pistons non lubrifié qui peut utiliser la vapeur d’eau comme fluide de travail. La vapeur d’eau est le fluide qui récupère le mieux les températures d’échappement supérieures à 300 °C grâce à son coefficient d’échange thermique aux pressions et températures considérées.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle