Quotidien des Usines

Exel Industries s’offre le n°1 de l’arrosage britannique

, , , ,

Publié le

Avec la reprise d’Hozelock, l’entreprise d’Epernay (Marne) élargit son champ d’action au jardinage grand public.

Exel Industries s’offre le n°1 de l’arrosage britannique © Nandhp - C.C

Quatre mois seulement après avoir acquis la société néerlandaise Agrifac Machinery BV (38,3 millions d’euros de chiffre d’affaires dans la pulvérisation agricole et les arracheuses de betterave) pour compléter ses gammes et renforcer sa présence sur les marchés de l’Europe de l’Est notamment, le groupe Exel Industries vient d’élargir sa galaxie d’entreprises en s’offrant Hozelock (95 millions d’euros de chiffres d’affaires), n°1 de l’arrosage en Grande-Bretagne, très présent également au Bénélux et en Scandinavie. Le groupe français vient de racheter 100 % des parts d’Hozelock jusqu’alors détenues par le fond d'investissements CVC Capital Partners et quelques actionnaires minoritaires.

Avec cette nouvelle opération de croissance externe, Exel Industries, leader mondial des techniques de pulvérisation de précision, dont le siège est basé à Epernay (Marne), conforte ses positions à l’international et peut surtout accélérer son développement sur le marché très porteur du jardinage grand public. Hozelock figure en effet parmi les principaux fabricants européens de matériels d’arrosage, de pulvérisation, de tuyaux techniques… Dans le domaine aquatique, il équipe également les bassins de jardins.

Une reprise bien perçue à Vitry-le-François

Ces différents matériels sont essentiellement fabriqués dans ses deux usines : l’une implantée à Birmingham en Angleterre, l’autre, dénommée Hozelock-Tricoflex, à Vitry-le-François (Marne). Sur ce site champardennais où sont produits des tuyaux d’arrosage et où sont employés près de 200 salariés, l’annonce de cette reprise par le voisin sparnacien a été bien perçue tant par la direction que par les syndicats.

Exel Industrie vient, il est vrai, d’enregistrer un chiffre d’affaires annuel record à 525,4 millions d’euros (en hausse de 22,3 %) et continue d’afficher ses ambitions. Commentant la reprise d’Hozelock, Guerric Ballu, directeur général d’Exel Industries, estime dans un communiqué publié par son groupe que cette acquisition revêt un aspect stratégique et il se montre résolument optimiste : "Le marché grand public est moins sensible aux variations conjoncturelles que l’agriculture ou l’industrie. Cette acquisition nous permet donc de maintenir une croissance rentable et durable sur le long terme."

Le potentiel de synergies possibles – complémentarités en termes de pays, de réseaux de distribution et de produits, optimisation du sourcing, de la logistique, etc. – est également mis en avant par le dirigeant du groupe.

Avec 2 800 collaborateurs présents dans 24 pays au sein d’une "fédération d’entreprises", Exel Industries est non seulement devenu le n°1 mondial des techniques de pulvérisation pour la protection des végétaux mais aussi le n°3 mondial pour la protection des matériaux.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte