Economie

Executive Life : Pinault va à Canossa

, ,

Publié le

L'actionnaire principal de PPR devra débourser 185 millions de dollars pour obtenir un quitus dans le volet pénal de l'affaire Executive Life.

C'est hier, en fin de soirée, qu'ont été annoncés les termes définitifs d'un accord global entre la France et la justice californienne. Cet accord, intervenu quelques jours après l'échec d'une précédente négociation, prévoit le paiement d'une provision de 770 millions de dollars, dont 185 millions à la charge de François Pinault, comme le réclamaient depuis longtemps les Américains.

Ce dernier peut se réjouir d'être réintégré in extremis dans un accord global. A priori, son patrimoine, qui comprend essentiellement les titres détenus dans PPR, devrait largement suffire à couvrir cette somme. La capitalisation boursière de PPR se monte à près de 10 milliards d'euros, François Pinault en possédant, via sa holding Artemis, 42 %.


Reste le volet civil de l'affaire. Là aussi, des négociations vont débuter. Car les différentes personnes morales (Crédit Lyonnais, Maaf Assurances, Artemis) ou personnes physiques incriminées risquent d'avoir à payer entre 3 et 9 milliards de dollars de dédommagement.
 

GLB

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte