L'Usine Santé

Exclusif : Medicen débauche sa déléguée générale chez Orange Healthcare

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Exclusif Le pôle de compétitivité francilien Medicen s’est trouvé une nouvelle déléguée générale : Béatrice Falise-Mirat, l’ex-directrice des affaires publiques et réglementaires d’Orange Healthcare. Une pointure à la hauteur de ses ambitions.

Exclusif : Medicen débauche sa déléguée générale chez Orange Healthcare

Créé en 2005 pour faire de l’Ile-de-France un leader de l’innovation en santé, le pôle de compétitivité Medicen a mis du temps à démarrer. Premières années sans réelle implication des industriels, changements successifs de gouvernance… Le pôle avait du mal à se faire un nom, d’autant qu’en face, son concurrent rhônalpin LyonBiopôle marquait des points, avec le soutien de géants comme la famille Merieux, Sanofi, les collectivités locales… Depuis, Medicen s’est redressé, grâce au dynamisme d’Arnaud Gobet, patron du laboratoire Innothéra et président de Medicen depuis 2012, et à l’implication de grands groupes (Sanofi, Air Liquide, Philips…). Alors qu’il se présentera pour un nouveau mandat lors de l’assemblée générale du pôle le 26 mars, Arnaud Gobet vient de réaliser une belle prise : il a convaincu Béatrice Falise-Mirat de devenir déléguée générale du pôle à partir du 20 avril.

Polytechnicienne et médecin, Béatrice Falise-Mirat était jusqu’alors directrice des affaires publiques et réglementaires d’Orange Healthcare, la division e-santé du géant des télécoms. Sur une cinquantaine de candidats sélectionnés par un chasseur de tête, sa double formation a fait l’unanimité. Ainsi que sa capacité à faire travailler ensemble ingénieurs et médecins, un atout précieux pour mener à bien les projets de Medicen. "L’Ile-de-France est une région qui dispose de formidables atouts : nous avons une recherche académique mondialement reconnue, des universités de haut niveau, des plates-formes technologiques exceptionnellement performantes et de grands groupes industriels qui investissent, confie-t-elle. Medicen doit être le lieu unique où ces acteurs se réunissent, échangent leurs idées, développent des synergies pour innover et créer les solutions de santé de demain."

Devenir une région d’excellence en médecine personnalisée et translationnelle

Elle sera donc chargée d’animer une équipe de douze personnes aux profils divers, mais aussi de conduire le plan stratégique 2014/2018 signé avec l’État et le Conseil régional notamment. Fini les initiatives partant dans tous les sens pour tenter de répondre aux intérêts divers et variés des… 229 adhérents du pôle, dont 180 PME. Diagnostic, TIC & Santé, imagerie… "Nous avons défini cinq domaines d’action stratégiques disposant chacune d’une commission d’une vingtaine de membres, avec un président industriel et un vice-président universitaire, explique Arnaud Gobet. Ils sont chargés de mener des actions très concrètes." Objectif pour Béatrice Falise-Mirat : "faire en sorte que l’Ile-de-France devienne une des trois régions d’excellence dans le monde en médecine personnalisée et translationnelle [qui fait le pont entre la recherche fondamentale et les applications, ndlr]."

Déjà 27 produits ont été commercialisés, via l’achèvement de 40 projets collaboratifs sur 247 projets de R&D labellisés par Medicen. Un partenariat collaboratif de 18 millions d’euros a notamment donné naissance à un nouveau système d’imagerie interventionnelle, lancé par GE Healthcare. Medicen ambitionne de monter un projet de cette ampleur chaque année. Mais n’oublie pas pour autant le tissu de petites entreprises à faire grandir. "Nous avons également un tissu de PME innovantes qui doivent être absolument soutenues et qui seront essentielles si nous voulons prétendre à une position de leader, estime Béatrice Falise-Mirat. Le pôle a un rôle crucial à jouer pour faciliter leurs développements et je compte y consacrer moi-même beaucoup d’énergie." Peut-être l’une d’entre elles sera-t-elle choisie par Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, qui prévoit de réaliser prochainement une visite afin de valoriser l’action du pôle.  

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte