Exclusif: les prévisions du Bipe pour l'industrie

Partager

Exclusif: les prévisions du Bipe pour l'industrie



La croissance secteur par secteur ; Les neuf marchés porteurs ;EXCLUSIF

Leurs perspectives de développement dans les cinq ans, sur le marché intérieur comme à l'exportation, placent clairement neuf secteurs au-dessus de la moyenne.



Les industries de pointe conservent un bon potentiel de croissance.Dans la consommation, seuls les produits d'hygiène et de beauté semblent encore disposer d'une bonne marge de manoeuvre.La baisse des prix bride les perspectives de l'électronique grand public, appelée néanmoins à se développer.



Rythme de croissance moyen des principaux marchés de l'industrie française: 3,5% l'an d'ici à la fin du siècle. Principal moteur: l'exportation, y compris dans les secteurs les moins porteurs, comme la construction de machines, le textile ou les matériaux de construction. Marchés les plus en vue: l'aéronautique, l'équipement électrique et électronique dans son ensemble, l'automobile, les produits d'hygiène et d'entretien, et les plastiques, des matières de base aux produits transformés. Tel est le pronostic établi par "L'Usine Nouvelle" sur la base des prévisions de Bipe Conseil.

Exercice délicat que de s'abstraire des évolutions à court terme pour tenter de dégager des axes stratégiques à moyen terme. Délicat, mais indispensable quand l'investissement - crédité par le gouvernement d'une croissance de 8 à 9% l'an prochain- redevient une priorité dans les entreprises. Vers quels marchés orienter (ou réorienter) son activité pour tirer au mieux parti de la croissance d'ici à la fin du siècle? Avec la confirmation d'un redémarrage soutenu de l'activité (hypothèse de croissance de 2% cette année et supérieure à 3% l'an prochain), la question revient en force. Difficulté de l'exercice: la corrélation entre les dernières hypothèses macroéconomiques et l'évolution prévisible des produits et des marchés. C'est précisément à cet exercice que se livre traditionnellement le Bipe, en liaison avec les adhérents de son association et à travers l'activité d'études de marchés de sa filiale, Bipe Conseil. Résultat: la livraison régulière de prévisions à court terme et à moyen terme sur une quarantaine de secteurs et deux cent cinquanteproduits. C'est la synthèse de ces prévisions, fournies dans le détail à ses adhérents, que le Bipe livre en exclusivité aux lecteurs de "L'Usine Nouvelle". Elle a été centrée sur seize secteurs et trente-deux produits significatifs des évolutions de l'industrie. Avec pour principal objectif d'esquisser les tendances du marché intérieur et des exportations d'ici à la fin du siècle. Sans omettre pour autant les évolutions des deux prochaines années. Et sans perdre de vue que des paramètres aussi fondamentaux que la consommation des ménages et l'investissement des entreprises ont été sérieusement révisés à la hausse ces derniers jours















Les sept marchés la traîne

Leur croissance en valeur ne dépassera pas la barre fatidique des 3,5% par an.Parce qu'ils affrontent une compétition mondiale de plus en plus vive - le textile frôle la croissance zéro- ou parce que leurs grands clients continueront à peser sur les prix - c'est le cas des fournisseurs de l'automobile ou de la grande distribution.











USINE NOUVELLE - N°2472 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS