Exclusif : Jacques Hardelay, directeur général de STX France : "Aucun rapprochement de prévu avec DCNS"

,

Publié le

Exclusif Le chantier de Saint-Nazaire, filiale du groupe coréen STX depuis 2008, devrait passer 2010 tant bien que mal, surtout après le plan de 351 départs volontaires. Son chiffre d’affaires qui atteignait encore 1,2 milliard d’euros en 2008, ne dépassera sans doute pas 500 millions d’euros en 2010. Ensuite, c’est le brouillard, alors que pointe la concurrence des asiatiques sur les paquebots. Jacques Hardelay, le directeur général de STX France a fait part de son analyse à l’Usine Nouvelle.

Exclusif : Jacques Hardelay, directeur général de STX France : Aucun rapprochement de prévu avec DCNS © DR

L’Usine Nouvelle : Pour être plus compétitif, quelles sont les pistes en dehors des réductions d’effectifs ?

Jacques Hardelay : Les prix ont chuté de 10 % sur les paquebots. Et les Coréens premières victimes de la montée en puissance des Chinois, risquent de s’attaquer au marché du paquebot et d’atteindre les Européens par ricochet. A nous de nous adapter. Beaucoup de choses ont déjà été faites en interne. Aujourd’hui, nous livrons un paquebot dans un délai compris entre 24 et 30 mois, au lieu de trois ans dans un passé proche. Il faut encore revoir notre organisation, car les pistes d’amélioration sont importantes aussi bien dans la chaîne logistique que dans la production.

UN : L’année 2009 a été très difficile. Comment se présente la prochaine ?

JH : Le bilan 2009 est assez morose. Nous n’avons pas pris de commandes. Auparavant, il y avait dix paquebots commandés tous les ans en Europe. Tout s’est arrêté en juillet 2008. Actuellement, nous avons deux navires à livrer en 2010 (pour MSC et NCL) et un BPC en 2011 (bâtiment de projection et de commandement, ndlr).

UN : Est-ce que l’environnement est une bonne source de diversification ?

JH : Nous travaillons pour diversifier notre activité vers d’autres types de navires, mais cela ne représentera jamais que 20 à 30 % de notre chiffre d’affaires. L’environnement est l’un de nos axes de développement depuis trois ans. A l’avenir les navires devront être plus respectueux de l’environnement. Sur 350 paquebots dans le monde, seuls une centaine est récente (moins de dix ans). Nous travaillons aussi sur des navires de pose d’éoliennes. Sans doute un futur marché de niche.

UN : La situation actuelle a des conséquences sur l’activité des fournisseurs. Comment les soutenez-vous ?

JH : Actuellement, nous travaillons avec 500 à 600 sous-traitants par navire, mais nous faisons tout pour éviter qu’ils soient mono-clients et qu’ils réalisent plus de 40 % de leur chiffre d’affaires avec STX. Nous faisons tout pour les protéger et les maintenir en vie. Par exemple, nous avons participé à une commande de traitement de l’eau pour Alstom, afin de donner du travail à un sous-traitant. Nous avons fourni les locaux et la gestion du projet.

UN : Le président de la République avait évoqué un nécessaire rapprochement entre STX et DCNS. Où en êtes-vous ?

JH : Les relations industrielles entre les deux groupes sont excellentes. Nous sommes complémentaires sur certains projets. Mais concernant cette déclaration, il n’y avait rien avant et rien n’est prévu dans le futur.

UN : Et la part de l’Etat dans STX va-t-elle augmenter ?

JH : L’état actionnaire est très dynamique pour trouver de solutions et des financements mais il n’est pas prévu qu’il augmente sa part dans le capital (34 %).

Propos recueillis par Olivier Cognasse et Guillaume Lecompte-Boinet


Des commandes mondiales divisées par quatre

2007 : 85 millions de TBC (jauge brute compensée)
2008 : 43 millions de TBC
2009 (prévision) : 10,5 millions de TBC
Sur les 9 premiers mois, le chiffre atteint 8,1 millions

Source : GICAN



 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte