Evonik renonce à son entrée en Bourse en 2012

Astrid Gouzik

Publié le

C’était l’une des plus grosses opérations attendues cette année. Le chimiste allemand a pourtant abdiqué face à la crise.

Evonik renonce à son entrée en Bourse en 2012 © D.R. - Westiform

Les incertitudes quant à l’avenir de la zone euro auront eu raison de l’entrée en bourse la plus spectaculaire de l’année. Evonik annonce ce lundi 18 juin que son introduction est repoussée.

"Evonik est et reste dans une situation brillante; mais son entrée en Bourse ne peut être envisagée que si la situation sur les marchés financiers permet (de dégager) des recettes convenables", est-il précisé dans un communiqué. Or l’incertitude pèse trop lourdement sur les marchés et le prix qui le prix qui pourrait être atteint est trop éloigné de celui voulu par Evonik, explique la fondation, qui détient 74,99% d'Evonik, aux côtés du fonds CVC (25,01%).

C’est donc le deuxième échec d’Evonik qui avait tenté d’entrer en Bourse une première fois, en 2008. Un phénomène assez symptomatique des difficultés que rencontre le marché des IPO en Allemagne pour se réanimer depuis cinq ans.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte