PME-ETI

Evolis reporte son objectif de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à 2021

Ridha Loukil

Publié le

Face à la dégradation de son environnement économique, le français Evolis reporte son objectif de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à 2021. Mais le leader mondial des imprimantes de cartes plastiques au format de carte de crédit reste confiant dans ses perspectives de croissance.

Evolis reporte son objectif de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à 2021
Gamme d'imprimantes de cartes plastiques d'Evolis
© Evolis

Evolis sauve ses résultats 2018. Le leader mondial des imprimantes de cartes plastiques au format de carte de crédit clôture l’année avec un chiffre d’affaires en progression de 2,5% à 82 millions d’euros. C'est légèrement en dessous du chiffre de 82,4 millions d'euros attendu par Arnaud Riverain, analyste financier chez GreeneSome Finance. L’ETI angevine, qui compte 380 personnes dans le monde, dont 240 en France, a réussi à surmonter les difficultés rencontrées au premier semestre et à remonter la pente au second semestre.

Premier semestre difficile

" Après un premier semestre difficile, Evolis a délivré une croissance à deux chiffres au second semestre, se félicite dans le communiqué son directeur général Christian Lefort. Sur la deuxième partie de l’exercice, le groupe a bénéficié des premiers effets de la structuration - notamment aux Etats-Unis pour l’activité Réseaux -, du dynamisme de l’activité Projets en Europe et en Inde, et d’un contexte de change plus favorable. L’ensemble des équipes reste concentré pour délivrer une croissance solide sur les prochains exercices. »

Au premier semestre, le chiffre d’affaires a baissé de 6,4% à 38 millions d’euros tandis que la marge d’exploitation a perdu six points à 10,8%. Un décrochage qui s’explique notamment par le recul du volume de projets en Amérique Latine et au Moyen-Orient en raison des incertitudes géopolitiques dans ces régions du monde.

Des résultats annuels en dessous des attentes

Sur l’ensemble de l’année, les résultats s’avèrent en-dessous des attentes. Le président-cofondateur Emmanuel Picot espérait une croissance de 8% à 10% à taux de change constant. Le résultat réalisé est de +5,9%. Les performances de l’exercice 2018, en retrait des attentes, le conduisent à reporter son objectif de chiffre d’affaires de 100 millions à 2021, au lieu de 2020 espéré auparavant. "Malgré les facteurs extérieurs défavorables au 1er semestre, nous avons réussi à atteindre une belle progression au second semestre, se réjouit Emmanuel Picot. Nous continuons nos efforts sur tous les plans afin de poursuivre cette tendance et atteindre la dynamique escomptée. Je suis confiant dans nos capacités à délivrer de la croissance".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte