Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Eviter que la COP21 ne pénalise la compétitivité européenne, alerte l’industrie pétrolière

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Pour l’Union française des industries pétrolières (UFIP), il faut veiller à ce que l’Europe, qui se donne des objectifs très contraignants en matière d’émission de CO2, n’altère pas la compétitivité de son industrie face à la Chine et aux Etats-Unis, moins exigeants.


Francis Duseux - Crédits Ufip

A moins d’un mois de la COP21 à Paris, il n’est pas un secteur qui ne donne pas sa vision sur les négociations à venir. L’Union Française des Industries pétrolières (UFIP) s’est prêté à l’exercice mercredi 4 novembre. Francis Duseux, son président, assure : "Peut-être que les pétroliers et gaziers se sont montrés arrogants par le passé, mais il n’y a désormais plus de climato-sceptiques chez nous. Le bénéfice de la COP21 est avant tout une prise de conscience de la population, des industriels et des décideurs politiques".

Mais il tempère immédiatement. Malgré le défi climatique, il ajoute qu’"il faut faire attention à l’après COP21 car il y a aussi un défi de compétitivité pour le pays. Si les Etats-Unis et la Chine affichent des objectifs (de réduction d’émissions de CO2) sans commune mesure avec ceux de l’Union Européenne, un vrai problème de compétitivité va être posé à la France".

Eviter les "fuites" de carbone

Pour l’heure, l’Union Européenne s’est donné pour objectif de réduire ses émissions de 40 % en 2030 par rapport à 1990. Les Etats-Unis, eux, s’engagent sur une réduction de 26 à 28% des émissions en 2025 par rapport à 2005. Quant à la Chine, elle promet qu’elle atteindra son pic d’émissions en 2030. Les Etats-Unis comptent pour 17 % des émissions de la planète, la Chine pour 25 %. L’Europe de son côté ne représentait que 11% des émissions en 2014 et devrait passer sous les 10 % en 2015.

"L’Union Européenne s’impose des contraintes supérieures aux autres avec un objectif louable d’exemplarité. Mais nous sommes dans une guerre économique mondiale. Et si on ne fait pas attention, le résultat sera une attaque frontale sur l’industrie européenne", craint Francis Duseux. "L’enjeu de la COP21 doit aussi être d’éviter les fuites de carbone, c’est-à-dire que les économies les plus contraignantes en matière d’émissions de CO2 n’amène les industriels à se délocaliser vers les pays les moins contraignants", ajoute-t-il.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/11/2015 - 12h25 -

Bon, en somme, nos élites nous proposent de continuer le plus possible les trente glorieuse... Une période révolue qui appartient au passé... Continuons à polluer comme des cochons, c'est pas grave, nos enfants et petits enfants se démerderons après toutes nos conneries... De toute façon, nous les vieux, on sera tous crevés dans vingt ou trente ans... Pourquoi s'en faire ?... Empiffrons-nous pendant qu'il en est encore temps...
Sincèrement, en tant qu'ingénieur ayant travaillé de nombreuses années dans le domaine de l'énergie et du traitement de données, je suis scandalisé par la grossièreté et l'ignorance crasse des individus qui se désignent comme nos "élites". Dans les pays développés, nous avons la chance de disposer d'ingénieurs d'une grande compétence et de moyens technologiques auxquels on n'aurait jamais osé rêvé il y a seulement 25 ans...
Nous ne sommes plus sans défense face à une fatalité, NOUS SOMMES RESPONSABLES DE NOUS MEME ET N'AURONS QUE CE QUE NOUS MERITONS.
Et merci de ne pas faire payer la note à nos descendants, c'est une attitude parfaitement irresponsable.

François
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle