Evelyne CollompPrésidente de la chambre sociale de la Cour de cassation

Publié le

Encore un bastion masculin qui tombe ! Le 1er janvier, la chambre sociale de la Cour de cassation aura une femme comme présidente. La nomination par Jacques Chirac d'Evelyne Collomp, 61 ans, à la tête de la plus haute juridiction sociale de France, le 8 décembre, a surpris. Cette spécialiste du secret bancaire - elle a été conseiller-rapporteur dans le dossier Adidas - arrive de la chambre commerciale. Une petite déception pour la chambre sociale qui n'a pas vu un président issu de ses rangs depuis vingt ans. Evelyne Collomp hérite d'un contentieux très lourd, avec un dossier explosif : la durée du travail. Ses premiers arrêts seront scrutés avec attention. « C'est un regard neuf de bon augure », confie un avocat d'employeurs. Les quatre années de son prédécesseur, Pierre Sargos, n'ont pas effacé l'ère du doyen Philippe Waquet (1996-2001), réputé favorable aux salariés. Ces dernières années, la santé au travail est devenue une priorité pour les hauts magistrats, avec plusieurs arrêts célèbres sur le harcèlement moral, le tabagisme passif, la faute inexcusable en matière d'amiante et l'obligation de résultat pour la sécurité au travail. Mais ils ont montré une plus grande prise en compte des contraintes financières avec l'arrêt PagesJaunes sur la notion de sauvegarde de la compétitivité pour les licenciements économiques. A la nouvelle présidente de maintenir l'équilibre. .

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte