Europe - Programmes pour la présidentielle

Partager

Nathalie Arthaud
Pour des "Etats-Unis socialistes d’Europe" débarrassés du capitalisme, premier pas vers l’internationalisation au profit des peuples et travailleurs, et non des capitalistes et banquiers qui dirigent actuellement l’Europe.

François Bayrou
Emprunt au niveau européen pour relancer l’activité ; élection au suffrage universel d’un président de l’Europe cumulant les fonctions de président du conseil et de président de la Commission ; favoriser la création d’une agence de notation européenne ; définition d’une stratégie industrielle à l’échelle européenne (grands programmes dans les biotechnologies, nanotechnologies, énergies renouvelables, astrophysique fondamentale, matériaux) ; flécher 10 % des budgets européens vers ces projets ; encourager les émissions d’emprunts dans ce but.

Jacques Cheminade
Abandon de l’euro sauf pour quelques grands projets, de Maastricht, du pacte de stabilité ; investissement dans la recherche européenne commune, notamment dans le domaine spatial, pour 200 milliards d’euros.

Nicolas Dupont-Aignan
Mise en place d’"agences de coopération européenne" à la carte, respectueuse des souverainetés nationales, en lieu et place de l’Europe de la Commission de Bruxelles ; alliances entre les pays membres pour créer les Airbus et Ariane de demain (panneaux solaires du XXIe siècle, voiture propre, lutte contre le cancer, universités européennes, biotechnologies…).

François Hollande
Proposition aux pays de l’Union européenne d’un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance ; renégociation du traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 pour privilégier la croissance et l’emploi, et réorienter le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction ; proposer la mise en place d’un budget européen (2014-2020) au service de grands projets d’avenir ; soutien à la création de nouveaux outils financiers pour lancer des programmes industriels innovants, notamment dans les domaines des technologies vertes et des transports de marchandises ferroviaires.

Eva Joly
Création d’un poste de vice-premier ministre chargé des questions européennes ; remplacement du pacte de stabilité par un pacte de développement écologique et social ; harmoniser l’impôt sur les entreprises et le capital pour éviter les délocalisations fiscales.

Marine Le Pen
Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités et la restauration de la souveraineté nationale ; abandonner l’euro ; contribution nette de la France au budget européen nulle, afin de dégager des marges pour soutenir notamment l’agriculture.

Jean-Luc Mélenchon
Remise en cause du Pacte pour l’euro-plus ; création d’un Fonds de développement social, écologique et solidaire européen.

Philippe Poutou
Fin des institutions européennes actuelles, qui mettent en danger l’idée européenne fraternelle ; construction d’une Europe des peuples et des travailleurs, dans le cadre d’un mouvement international.

Nicolas Sarkozy
L’Europe devra réserver 20 % de ses marchés publics aux PME ; stabilisation de la contribution au budget de l’Union européenne ; non renégociation du traité instaurant le Fonds européen de stabilité financière.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS