Electronique

Europe : le DVB-H de Nokia choisi comme standard pour la télé sur portable

, ,

Publié le

En début de semaine, la Commission européenne a privilégié la norme DVB-H pour la transmission de la télévision sur les téléphones portables. Le marché représenterait 20 milliards d'euros en 2011.

Europe : le DVB-H de Nokia choisi comme standard pour la télé sur portable

Nokia et ses 270 partenaires du DVB Project peuvent se réjouir. Lundi, la Commission européenne a inscrit le DVB-H comme technologie à préconiser par les Etats membres. Cette technique de diffusion de vidéo numérique pour périphériques mobiles (Digital Video Broadcasting Handheld)a en effet été développée par le consortium DVB, financé entre autres par l'équipementier finlandais Nokia et des fonds européens.

« Pour que la télévision mobile décolle en Europe, il faut des certitudes en matière de technologie », a déclaré Viviane Reding. Pour la commissaire européenne en charge des télécommunications, ce choix d'une technologie ouverte est la « condition pour créer un marché concurrentiel, assurer l'interopérabilité et garantir un juste prix ».

L'été dernier, Viviane Reding avait d'ailleurs relancé le débat, craignant que les technologies concurrentes, et souvent issues du Japon, de la Corée du Sud ou encore des Etats-Unis et de Chine, prennent le pas en Europe sur la DVB-H, seul standard reconnu au niveau mondial.

Une adoption pour créer le marché

Cette incitation européenne ouvre la porte aux opérateurs de contenus de télévision mobile. La décision de la Commission européenne intervient très peu de temps avant les grands évènements sportifs de 2008 : les JO de Pékin ou la Coupe d'Europe des Nations de football. Pour la France, rien n'est encore décidé, les canaux ne sont pas distribués et les opérateurs de contenus et les diffuseurs se renvoient la balle. Pour les premiers, la diffusion devrait être financée par la publicité, tandis que les opérateurs télécoms plaident pour un modèle payant.

Pourtant, selon les différentes études, le marché est prometteur. En France, selon OC&C Strategy Consultants, il pourrait atteindre 10 millions d'abonnés d'ici à 2016 et représenter 900 millions d'euros. Le marché global est estimé par l'Europe à 20 milliards d'euros en 2011 et 500 millions de clients.

Si les Etats privilégient le DVB-H, les opérateurs restent néanmoins libres de leurs choix. Viviane Reding tente de rééditer l'histoire du GSM qui s'est rapidement imposé à toute l'Europe et dans une grande partie du monde. Mais les équipementiers, ayant préféré d'autres options, pourraient passer à la contre-offensive et exercer leur lobbying directement auprès des clients finals. Reste que le DVB-H est déjà la norme la plus utilisée au sein de l'UE. Outre une offre déjà existante en Italie, une vingtaine de projets devraient être lancés commercialement sous peu.

Fabrice Frossard

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte