Europe et Etats-Unis pénaliseront la croissance asiatique 2011

par Nopporn Wong-Anan

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Europe et Etats-Unis pénaliseront la croissance asiatique 2011

SINGAPOUR (Reuters) - L'année 2010 devrait s'achever sur un rythme soutenu pour les économies asiatiques mais le ralentissement de la reprise aux Etats-Unis et en Europe risque de peser l'an prochain sur la croissance des pays d'Asie tournés vers l'exportation, montre jeudi l'enquête trimestrielle de Reuters.

Les économistes interrogés ont revu à la hausse leurs prévisions 2010 pour la plupart des 13 pays de la région concernés par l'enquête, dont le Japon ne fait pas partie.

Ils ont en revanche abaissé leurs pronostics pour 2011 par rapport à l'enquête de juillet, pour prendre en compte la réduction des mesures de relance et la lenteur de la reprise aux Etats-Unis et en Europe.

"Le ralentissement a clairement commencé pour ce qui est du cycle industriel et il va se poursuivre", explique Robert Prior-Wandesforde, économiste de Credit Suisse, en citant des indicateurs avancés préfigurant un ralentissement de la croissance du secteur industriel de l'Asie hors Japon au cours des six prochains mois.

"Le ralentissement pourrait être brutal et pourrait surprendre beaucoup de monde par son ampleur", ajoute-t-il.

La faiblesse de la reprise américaine, l'impact des mesures de réduction des déficits publics en Europe et les efforts de la Chine pour maîtriser sa croissance risquent de peser sur la demande de produits asiatiques.

BOOM AUSTRALIEN

L'enquête montre que la croissance de l'économie chinoise devrait atteindre 10% en 2010 avant de ralentir à 8,9% l'an prochain, un chiffre revu en légère baisse par rapport à celui de 9,0% enregistré en juillet.

L'Inde, troisième économie d'Asie, devrait bénéficier d'une croissance de 8,4% sur l'exercice budgétaire qui s'achèvera fin mars, une prévision inchangée par rapport à juillet, et de 8,3% en 2011-2012, contre 8,5%.

Le produit intérieur brut (PIB) indien a progressé de 7,4% sur 2009-2010.

L'Australie, qui bénéficie à plein de la demande de matières premières de la Chine et de l'Inde, devrait croître de 3,4% en 2010 et de 3,5% en 2011, grâce à une hausse record des investissements du secteur minier, qui favorise l'emploi et les revenus.

La Corée du Sud et Taiwan, dont les exportations sont tournées vers les produits de haute technologie, devraient elles aussi voir leur croissance s'accélérer l'an prochain.

Avec les bureaux de Reuters en Asie, Marc Angrand pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS