Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Euronext prêt à lancer son contrat à terme sur la solution azotée

Franck Stassi , ,

Publié le

Après le blé, le colza ou les produits laitiers, Euronext poursuit le développement de sa gamme de produits à destination du secteur agricole en lançant un contrat à terme sur la solution azotée, un engrais de référence en Europe.

Euronext prêt à lancer son contrat à terme sur la solution azotée © Euronext

Euronext s’apprête à lancer, le 14 novembre, un contrat à terme sur la solution azotée, le deuxième engrais le plus consommé en Europe après l’ammonitrate. "Ce contrat a été fortement demandé par la filière agricole depuis quelques années. Les agriculteurs ou négociants sont capables de couvrir leurs risques de prix sur leurs propres productions, mais il n’y avait pas d’outils pour se couvrir sur les intrants", explique à L’Usine Nouvelle Lionel Porte, responsable développement produits Matières premières pour l’opérateur de marché. En France, la consommation de solution azotée s’élève à 2,2 millions de tonnes (Mt), dont 1,3 Mt importées à Rouen (Seine-Maritime). En Europe, cela représente environ 4 Mt.

Le contrat à terme sera basé sur la solution azotée UAN 30, un produit qui allie l’urée et le nitrate d’ammonium. Chaque lot sera composé de 30 tonnes (soit un camion), pour des produits de toutes origines, avec un prix fixé en euros par tonne. "L’idée de ce contrat était d’offrir à la filière agricole un instrument de gestion de risque  avec un prix précis à échéance", renchérit Ulrich Von Furstenberg, chef de produits Matières premières chez Euronext.

La forte volatilité des prix (entre 2009 et 2016, les prix ont varié d’environ 120 euros par tonne environ à plus de 260 euros par tonne) justifie de surcroît la création d’un tel produit, justifie Ulrich Von Furstenberg. Par ailleurs, le produit est soumis à une forte saisonnalité. "Cette saisonnalité est, d’une certaine manière, connue en fonction d’une forte demande (épandage), mais il y a beaucoup d’autres éléments inconnus : taux de change, problèmes logistiques, événements climatiques, prix de l’énergie…", commente-t-il.

Une livraison physique à Rouen

A la différence des contrats existants, le nouveau produit de l’opérateur de marché repose en effet sur une livraison physique possible des produits, à Rouen, par camion ou en train, dans délai de 45 jours – de telles conditions sont déjà en vigueur dans le secteur. "Cette livraison physique est essentiellement une solution de dernier recours (moins de 1% des volumes échangés sur nos contrats de matières premières), mais cela assure la bonne convergence entre le marché papier et le marché physique", précise Lionel Porte. Quatre échéances (mars, juin, septembre et novembre) seront proposées, à un horizon de deux ans et demi.

Les clients visés par Euronext sont les coopératives agricoles, les négociants en produits agricoles, les négociants en solution azotée, et les producteurs. Pour l’heure, l’opérateur de marché, reste prudent quant à la volumétrie des échanges. "Tous ces marchés de matières premières nécessitent un temps de latence, le temps que les opérateurs s’emparent du sujet", observe Lionel Porte. Les débuts difficiles de son complexe laitier, lancé l'an dernier et qui peine à s’imposer, n’y sont sans doute pas étrangers…

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle