L'Usine Aéro

Eurocopter ne craint pas la rupture de stocks

Hassan Meddah ,

Publié le

La filiale d'EADS évalue avec son principal partenaire japonais Kawasaki les risques de rupture de stock qui pourrait toucher sa supply chain. Kawasaki lui fournit en effet différentes pièces critiques pour son hélicoptère EC145 : des éléments de fuselage, des systèmes électriques et des éléments de boîtes de vitesse.

Eurocopter ne craint pas la rupture de stocks © ERIC RAZ / EUROCOPTER

Ces pièces alimentent trois lignes de production situées à Donauwörth en Allemagne, à Gifu au Japon et à Columbus, Mississipi, aux Etats-Unis. Pour l'instant, le discours se veut rassurant. « A l'heure actuelle, la situation au Japon ne présente pas de risques immédiats en termes d'approvisionnements. Nous avons des stocks qui nous permettent de continuer à produire pendant plusieurs semaines»,  indique l'hélicoptériste.

Dès samedi dernier, Eurocopter a activé sa cellule de crise basée à Marignane dans les Bouches du Rhône. Il s'agissait de s'assurer de la sécurité des 170 salariés présents au Japon et d'organiser l'activité dans l'archipel.

Eurocopter procède au rapatriement des familles des salariés expatriés encore présents au Japon et a proposé aux salariés présents en Corée de faire de même pour leurs proches. Les cadres quant à eux restent sur place, par esprit de solidarité avec leurs collègues japonais.

Soutien à la population

Reste que l'entreprise s'investit dans les opérations de secours sur place. Le fabricant d'hélicoptères met à disposition des services de sauvetage son centre de maintenance situé au sud du pays à Osaka.

« L'hélicoptère est le principal équipement pour venir en aide à la population. Notre centre d'Osaka apporte un soutien logistique et opérationnel aux services de secours et de soutien à la population et fait en sorte que les appareils puissent continuer à voler», indique Stéphane Chéry, porte-parole d'Eurocopter.

Les forces de sécurité,  pompiers et autres garde-côtes sont en effet des utilisateurs importants des Ecureil, Dauphin et autre Super Puma de l'hélicoptériste. Avec une flotte d'environ 340 hélicoptères, Eurcopter est le premier hélicoptériste de l'Archipel.
En revanche, son second centre de maintenance basé dans les environ de Tokyo a été fermé pour des raisons de sécurité. Il a été demandé aux salariés concernés de rester chez eux.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte