Eurenco lancera le chantier de sa nouvelle usine au printemps

La construction à Sorgues (Vaucluse) devrait débuter à la fin du premier trimestre. L'investissement s'élèvera à 97 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eurenco lancera le chantier de sa nouvelle usine au printemps

Après de multiples rebondissements et quelques inquiétudes sur ses chances de voir le jour, direction et syndicats le confirment : la nouvelle usine d'Eurenco, spécialiste des poudres et explosifs pour munitions, obus et petits missiles, semble sur les rails à Sorgues (Vaucluse). La première pierre devrait être posée à la fin du premier trimestre 2013 et le chantier devrait durer environ dix-huit mois pour une mise en service avant la fin de 2014. L'investissement est évalué 97 millions d'euros.

La future unité, baptisée "projet Phénix", sera réalisée dans l'emprise actuelle du site. Elle remplacera des ateliers devenus vétustes et intègrera les toutes dernières technologies sur les chaînes de production. "C'est une bonne nouvelle car elle démontre que l'Etat considère l'activité de synthèse d'explosifs de notre entreprise comme stratégique pour la France, explique Didier Ayral, le délégué central de Force Ouvrière (syndicat majoritaire sur l'usine de Sorgues). Le projet assure pour une vingtaine d'années la pérennité des installations, alors qu'aucun investissement majeur n'y avait été effectué depuis très longtemps et qu'à un moment, leur fermeture avait été étudiée."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Eurenco emploie à Sorgues environ 300 personnes, CDD inclus. La future unité devrait tourner avec un effectif moindre, autour de 250 salariés. Direction et syndicats discutent des modalités d'intégration de ces CDD pour compenser des vagues de départs liées au plan amiante, prévues au cours des prochaines années, tout en rationalisant les effectifs dans une usine qui exigera, du fait de son automatisation, moins de main-d'œuvre.

Pour Patrick Lorgues, délégué central de la CGT, "la direction, sous la pression de l'Etat, actionnaire de SNPE, maison-mère d'Eurenco, demande aux salariés d'accepter des efforts, en revenant sur les 35 heures, sur les RTT... Mais la nouvelle usine aura besoin de personnels qualifiés pour fonctionner". Environ 30 à 35 postes seraient supprimés à terme. Les négociations se poursuivent pour préciser sur quelles activités.

L'activité "poudres et explosifs" représente un chiffre d'affaires de 207,7 millions d'euros au sein du groupe SNPE sur un chiffre d'affaires consolidé de 313,8 millions d'euros en 2011. Eurenco SA représentait 139 millions d'euros.

Jean-Christophe Barla

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    EURENCO
ARTICLES LES PLUS LUS