Quotidien des Usines

Euralis met un point final à la transformation de la fibre de chanvre

, , ,

Publié le

Le groupe coopératif agricole Euralis vient d’annoncer la fermeture, pour juin 2014, de son usine de défibrage du chanvre à Cazères, dans le sud de la Haute-Garonne.

Euralis met un point final à la transformation de la fibre de chanvre © Ulrich Lebeuf - L'Usine Nouvelle

Créée en 2006 par le groupe coopératif agricole Euralis (1,3 milliard d'euros de chiffre d’affaires en 2013, 5 000 salariés, dont plus de la moitié dans le sud-ouest de la France), l'usine Agrofibre, qui compte 8 salariés, va fermer ses portes.

Spécialisé dans la première transformation du chanvre industriel (défibrage), l’usine, située sur la zone de Masquères, à Cazères, dans le Comminges (sud de la Haute-Garonne), avait été inaugurée en mai 2008. Elle se concentre sur la première transformation de la plante, pour produire de la fibre et de la chènevotte (bois de tige du chanvre), destinés à des clients de deuxième transformation, principalement pour la production de laines d’isolations, de paillages horticoles et maraichers, ou encore en charges renforts dans des procédés d’extrusions plasturgiques.

Des pertes de 1 million d’euros par an

Cet investissement de 7,5 millions d'euros n'a finalement pas porté ses fruits. L’objectif était de développer une nouvelle filière agro-industrielle autour de la valorisation du chanvre. Au final, les rendements à l’hectare se sont avérés trop faibles dans les départements ciblés autour de l’usine de Cazères, autant que les revenus pour les adhérents.

Conçue pour une capacité de traitement d’environ 15 000 tonnes de paille par an (soit l’équivalent de 3 000 hectares plantés), l’usine a tourné en 2013 avec à peine 9 000 tonnes de produits. "Depuis plusieurs années, les pertes d’exploitation sont de l’ordre de 1 million d’euros par an", souligne Mathieu Arlaud, directeur du site.

Euralis, dont le siège est basé à Lescar (Pyrénées-Atlantiques) jette l’éponge. La fermeture du site de Cazères, dont l’effectif n’a finalement jamais dépassé la douzaine, est annoncée pour le mois de juin.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte