Euler Hermès a poursuivi son redressement au 2e trimestre

PARIS (Reuters) - Euler Hermès fait état d'un bénéfice net plus que doublé au deuxième trimestre par rapport au premier et affirme qu'il entend préserver sa rentabilité, dans un environnement macro-économique plus favorable qu'au cours des deux années passées.

Partager

Le leader mondial de l'assurance crédit, filiale de l'assureur allemand Allianz, a vu son ratio combiné - qui rapporte les coûts des sinistres et les frais aux primes perçues - se redresser à de façon sensible, à 77,5% à la fin juin contre 109,1% un an plus tôt, grâce à une baisse de la sinistralité.

Après une année noire en 2009, marquée par une violente augmentation des faillites, le groupe avait déjà triplé son résultat net au premier trimestre 2010.

Aujourd'hui, il dit anticiper une baisse modérée du volume des faillites d'entreprises dans le monde en 2010 et 2011 et précise avoir pour objectif "de conserver son niveau de rentabilité tout en accompagnant ses clients (...) dans un contexte économique offrant peu de visibilité".

Ses ventes reculent de 1% au 2e trimestre sur un an, à 533,1 millions d'euros, une baisse principalement imputable à celle du chiffre d'affaires des assurés.

Le résultat opérationnel grimpe de 89% sur un trimestre à 127,0 millions (contre une perte de 7,7 millions un an plus tôt), grâce au bond de ses résultats techniques, tandis que le résultat net ressort à 99,8 millions, après 47,6 millions au premier trimestre et une perte de 15,8 millions un an auparavant.

A la fin juin, la valeur des actifs financiers du groupe s'élevait à 3.633 millions d'euros, contre 3.339 millions à la fin 2009.

Pascale Denis, édité par Benjamin Mallet

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS