Economie

Les offres d'emplois chutent, les candidats s'adaptent

Christophe Bys , ,

Publié le

Etude Deux études ont été menées récemment et sont publiées simultanément. L'une porte sur l'impact de la Covid 19 sur les volumes d'offres en ligne, la seconde sur le comportement des candidats à un emploi. Et comme on pouvait s'y attendre, tout a changé très vite. 

Les offres d'emplois chutent, les candidats s'adaptent
Les candidats adaptent leur stratégie de recherche d'emploi, face à la pandémie et ses conséquences.
© NeONBRAND-Unsplash

Le moteur de recherche d'offres d'emplois Indeed (1) publie régulièrement des informations sur la situation du marché du travail en France à l'heure de la pandémie de Covid 19. Le confinement physique et les incertitudes sur la situation économique ont eu un effet non négligeable sur le marché des offres d'emplois tous secteurs confondus. Elles ont baissé de 45 % par rapport à l'an dernier à la même époque. 

Gel pendant le confinement

L'étude des seules nouvelles offres montre l'impact du confinement. Le flux a été divisé par deux à partir du commencement du confinement mi mars. Si certaines jeunes pousses ont témoigné de recrutements réalisés pendant le confinement, processus d'intégration compris, ce n'est pas le cas de la majorité des entreprises. Les recruteurs professionnels et ceux des services RH ont limité la recherche de nouveaux talents. La preuve, c'est qu'avec la fin du déconfinement, le flux de nouvelles offres repart à la hausse, indique Indeed. 

L'analyse de la baisse d'offres par région révèle l'importance du coup de frein. On peut parler d'un coup de frein violent.  La région la mieux lotie est la Corse avec un recul de seulement 23,5%. Pour toutes les autres régions, la chute est comprise entre 42,1 %  dans les Dom-Tom et 48,8% pour la région Grand Est. 

Les données par secteur montrent aussi à quel point la chute a été très répandue. Même le volume d'annonces concernant les soins infirmiers ont baissé de 6,3% sur la période. 

 

Les candidats revoient leur recherche

Côté candidats, une étude réalisée par CleverConnect s'est intéressée aux potentiels candidats qui sont susceptibles de répondre à ces offres. Et les résultats montrent qu'ils ont commencé à revoir leur stratégie. Ils sont 42 % à le déclarer.

Derrière ce chiffre on voit des options différentes s'esquisser. Les moins diplômes indiquent qu'ils sont prêts à accepter un emploi plus précaire que prévu initialement (à 58 %). Les diplômés de niveau bac+3 sont prêts à changer de secteur par rapport à leur projet initial : 63 % d'entre-eux le disent. Près de la moitié des bac +5 (47%) envisagent de se former en ligne en attendant. 

 

(1) Les taux de variation sont calculés sur la base de moyenne mobile sur 7 jours base 100 le 1er février, dernière date le 15 mai. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte