Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Etude] Transformation digitale, et si les salariés étaient plus prêts que leurs directions ?

Christophe Bys ,

Publié le

Uné étude réalisée par la jeune pousse Beeshake montre que les salariés trouvent que la transformation digitale ne va pas assez vite. Plutôt bien formés, ils voudraient qu'on les écoute davantage. 

[Etude] Transformation digitale, et si les salariés étaient plus prêts que leurs directions ?
Donnez moi des outils et je réaliserai la transformation digitale de mon entreprise
© sdecoret - Fotolia

La startup Beeshake, qui propose un outil d'accompagnement à la transformation des entreprises, publie une étude réalisée par des consultants du MBA de l'Efap sur la transformation digitale (1). Cette dernière confirme des résultats de précédents travaux. Les salariés français sont plutôt prêts pour la transformation digitale, comme ils ont une vision positive de l'intelligence artificielle, dont ils saisissent les potentialités à diminuer les aspects les plus rébarbatifs du travail, plutôt que de s'inquiéter sur les potentielles menaces. 

PLus vite maestro

Bonne nouvelle : 73,4% des salariés interrogés se sentent impliqués dans la transformation numérique. Mais plus de trois Français sur quatre estiment que la transformation digitale de leur entreprise est lente. Toutefois, seulement 2,7 % des personnes interrogées estiment que leur employeur ne fait rien. Près de 20% pensent qu'elle est active mais en retard et 55% que la transformation digitale est enclenchée mais que le temps est long. 

70 % estiment qu'être formés à la culture digitale est essentiel et 29,1% important. Et sur ce point, les salariés estiment que leur entreprise a plutôt "fait le job". Ainsi, 47,2% d'entre-eux ont été formés sur les potentialités du digital. 45 % ont été formés à une utilisation intelligente (sic) des outils digitaux . 55,5 % ont été sensibilisés aux enjeux du numérique, notamment en matière de sécurité des données. Seulement 15 % indiquent que leur employeur n'a rien fait. 

La culture bouge doucement

Un des enjeux de ce qu'on appelle l'acculturation au digital concerne les nouvelles façons de travailler. La transformation digitale ne se limite pas à coller une couche numérique sur l'organisation classique. Pour donner leur plein effet, les nouveaux outils requièrent de nouveaux comportements qu'on regroupe souvent sous le nom de méthodes agiles. Ce terme recouvre des réalités très diverses allant du droit à l'erreur à des hiérarchies plus plates et davantage de collaboration, le fameux "dessilotage".

A cet égard, l'étude révèle que les salariés ont aussi conscience de ces enjeux. 81,8 % des salariés estiment que le partage des connaissances est essentiel dans l'entreprise et 18,2 % trouvent que cela est seulement important. 

 

 

Pourtant, seulement la moitié des salariés considèrent que leur entreprise a la culture et les outils pour le faire. Pour 21,3%, le partage des informations n'est pas dans la culture maison et 28,7% indiquent ne pas avoir les bons outils nécessaires.  L'étude révèle que les salariés ont envie de donner leurs idées. 92 % des salariés pensent que proposer de nouvelles idées fait partie de leur rôle, 91 % considèrent que c'est un facteur de motivation. Or, seulement 67 % (ce qui n'est pas si mal dans l'absolu)  des entreprises ont une culture adaptée avec la proposition d'idées venant du terrain. 

Quels outils numériques ?

Le dernier enseignement intéressant de cette étude concerne les outils dont disposent les salariés dans leur entreprise. Les moins fréquents sont dans l'ordre croissant : l'outil de proposition d'idées (seulement 24 % répondent "j'ai et j'utilise), l'outil de feedback (35%), l'outil de formation ou de e-learning (46 %). A l'autre extrémité, 75 % ont et utilisent l'intranet et 57 % le réseau social interne.  

 

----------------------

(1) - Enquête réalisée en ligne du 7 janvier 2019 au 31 mars 2019 auprès de 250 salariés en entreprise sur l'ensemble du territoire français. Les répondants ont été classés par tranche d'âge (40% de moins de 30 ans, 43% de 30-50 ans, 17% de plus de 50 ans), et par taille d'entreprise (39% en PME, 36% en ETI et 25% en entreprise de plus de 5000 salariés). Une enquête menée en partenariat avec les consultants du MBA Spécialisé de l'EFAP : Digital Marketing & Business.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle