Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Etude] Quand la conjoncture va, la santé des dirigeants s’améliore

Christophe Bys ,

Publié le

Selon la baromètre réalisé pour la fondation MMA des entrepreneurs du futur, la santé des dirigeants est plutôt bonne, d'autant qu'ils adorent leur travail. Des points d'inquiétude demeurent, notamment le manque de temps et l'impression d'être sous pression 24/7.

[Etude] Quand la conjoncture va, la santé des dirigeants s’améliore
Avec la reprise, les chefs d'entreprises de PME sont moins stressés.
© pxhere

Comme aurait dit François Hollande, évoquant la situation économique française à quelques mois de la présidentielle de 2017 : ça va mieux. Et bonne nouvelle, il s’agit de la santé des dirigeants de PME, mesuré par la fondation MMA des entrepreneurs du futur (1). Ainsi, ils ne sont plus que 43 % à se plaindre du stress, soit 15 points de moins qu’un an plus tôt. Pour une bonne part, cet allègement est dû à l’amélioration de la conjoncture. Les dirigeants d’entreprises se font moins de souci sur la pérennité de leur entreprise dans un contexte économique difficile. "Le stress apparaît de moins en moins corrélé aux inquiétudes liées à l’entreprise, remarque la fondation MMA, au manque de trésorerie (- 10 points), à l’activité (- 6 points), à la difficulté de licencier (-4 points) et à la crainte des prud’hommes (-4 points)".

Le temps, le temps !

Toutefois, 14 % des entrepreneurs disent toujours souffrir du stress en permanence. Et le manque de temps semble plus que jamais un problème. Un dirigeant sur quart explique que le manque de temps de décompression explique la dégradation de sa santé au cours des derniers mois.

Dans le même ordre d’idée, la même proportion de dirigeant dit se sentir "sous pression en permanence". Cela provoque de la fatigue pour 34 %, un sentiment de lassitude pour 26 % et des troubles du sommeil pour 23 %. Comme les salariés, près d’un entrepreneur sur deux se plaint d’un mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Or, ils sont 87 % à estimer que les moments de détente en famille font partie des bonnes pratiques pour rester en bonne forme.

Tout va bien docteur

Le résultat de toutes ces tendances est la majorité des dirigeants de PME déclarent que leur état de santé est bon (41 %) voire très bon (31 %). Si on ajoute les 23 % qui le trouvent assez bon, on arrive à un total de 95 %. Le nombre d’arrêts maladie reste stable à 10 % au cours des douze derniers mois, mais c’est un indicateur à manier avec précaution. Pour être arrêté, il faut aller chez le médecin, il faudrait s’assurer que le même niveau de "mauvaise" santé déclenche une visite médicale hier et aujourd’hui, pour pouvoir conclure définitivement à ce sujet.

Côté moral, les dirigeants sont plutôt optimistes. 88 % sont confiants sur leur avenir professionnel, 85 % pour le futur de leur entreprise et 88 % pour la situation financière de leur foyer. 95 % d’entre-eux indiquent qu’il sont satisfaits de leur travail. Encore un effort et l’on pourra dire "heureux comme un chef d’entreprise en France" ?

------------------------

(1) Enquête réalisée par téléphone par Opinionway auprès de 1500 entrepreneurs

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle