[Etude] Les industriels français s’intéressent à l’usine du futur, mais tardent à passer à l’action

Les dirigeants français s’intéressent à l’industrie du futur et connaissent ses enjeux selon une étude publiée par le cabinet EY jeudi 24 novembre. Mais seul un tiers d’entre eux a mis en place une feuille de route. Ce retard au démarrage peut s’expliquer par leur pessimisme quant aux gains de compétitivité qu’ils peuvent en tirer.

Partager
[Etude] Les industriels français s’intéressent à l’usine du futur, mais tardent à passer à l’action

Les industriels comprennent les enjeux de l'industrie du futur

Les dirigeants français ont bien conscience que l’industrie du futur ne se résume pas à une technologie, au Big data ou à l’internet des objets. La flexibilité est leur première attente, devant la mise en œuvre d’outils de gestion des données et de nouvelles technologies de production. Pour Olivier Lluansi, associé chez EY et auteur de l’étude, c’est une bonne nouvelle: "Les fondamentaux sont là. Leur vision correspond à ce qu’on attend du sujet." Pascal Brier, directeur général adjoint en charge de la stratégie et de l'innovation d’Altran et président du comité Industrie du futur de Syntec Numérique, le syndicat professionnel de l'écosystème numérique, renchérit : "Les industriels savent ce qu’ils recherchent, ils n’introduisent pas une nouvelle technologie pour le fait d’introduire une nouvelle technologie, mais bien pour gagner en agilité et en time-to-market (délai de mise sur le marché)." Ils sont aussi conscients que le principal défi de l’industrie du futur est l’évolution des compétences de leurs salariés. "Certaines petites entreprises ne savent pas non plus où aller chercher ces compétences à l’extérieur, ajoute Pascal Brier. Elles savent recruter un ingénieriste, pas un spécialiste de l’impression 3D ou un data scientist."

Un fort intérêt pour le sujet… mais peu de feuilles de route lancées

78% des industriels s’intéressent à l’industrie du futur, mais seulement 1/3 d’entre eux a lancé une feuille de route ou compte le faire, contre 2/3 en Allemagne. Et seuls 22% ont nommé une personne responsable du sujet au comité de direction de leur organisation. Le Syntec, qui a publié une étude similaire début novembre, est arrivé à la même conclusion : "38% des industriels interrogés ont démarré une démarche de digitalisation", rappelle Pascal Brier. Le directeur général adjoint d'Altran distingue les grandes entreprises, qui, pour la majorité, ont une feuille de route, des PME. Malgré leur bonne compréhension du sujet, celles-ci n’ont pas toujours les moyens de se lancer ou ne savent pas comment le faire.

Car les technologies sont jugées peu matures

La non-maturité de l’industrie du futur est la première raison invoquée face à cette absence de feuille de route. "Il y a pourtant toute une série de technologies prêtes à l’emploi.", avance Olivier Lluansi. Et ces technologies se développent à grande vitesse selon nos deux commentateurs.

Et les gains de productivité trop faibles

C’est la surprise de cette étude pour Olivier Lluansi : les industriels sont très pessimistes quant au gain de productivité qu’ils peuvent espérer de l’industrie du futur. Ils espèrent réduire leurs coûts de 2 à 5 %. Et c’est très peu selon l’associé d’EY. "Cette perception est en décalage avec les résultats des industriels ayant déjà réalisé des projets pilotes d'industrie du futur. La réduction de leurs coûts de production était autour de 10 à 15%. Tabler sur 40 ou 50 %, comme peuvent le faire les secteurs auto et aéro, est de l’ordre de la promesse. Mais 10 à 20% c’est réaliste, l’industrie du futur est bien un outil de productivité", estime-t-il.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS