Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Etude IESF] Etre ingénieur, ça a payé et ça paie toujours

Christophe Bys , , , ,

Publié le

Tout va bien pour les ingénieurs : le chômage atteint un niveau tellement bas qu'il n'est pas usurpé de parler de plein emploi. Les salaires sont confortables et la dynamique du marché de l'emploi reste forte, notamment dans l'industrie. Derrière le portrait d'ensemble positif, se révèlent malgré tout des micro tensions : les plus âgés sont plus pessimistes, les jeunes moins bien payés et au royaume de la Raison, les compétences d'une femme ne sont toujours pas strictement égales à celles d'un homme, si l'on en croît les niveaux de rémunération observés. 

[Etude IESF] Etre ingénieur, ça a payé et ça paie toujours
Ingénieurs et scientifiques de France (IESF) publie les résultats de son enquête nationale sur les ingénieurs.
© Collections écoles polytechniques

Pour la 29e année, Ingénieurs et scientifiques de France (IESF) publie mardi 26 juin les résultats de son enquête nationale sur les ingénieurs. Les résultats très détaillés et très riches révèlent la situation d’une profession plutôt bien lotie. IESF révèle qu’il y avait 1 060 000 ingénieurs en 2017, dont 850 000 en activité. Côté arrivée sur le marché, on dénombrait 40 000 nouveaux diplômés, tandis que 10 000 ingénieurs partaient en retraite.

%%ARTICLELIE:711314%%

Le chômage ? Même pas peur 

Dans un pays au sein duquel le taux de chômage reste élevé, être ingénieur signifie quasiment exercer une fonction qui connaît le plein emploi. En effet, si le taux de chômage était de 3,7 % en 2017 toutes catégories confondues, il chutait à 2,5% si on se limitait à ceux qui ont déjà travaillé (autrement dit en excluant ceux qui sortent de l’école et qui n’ont pas trouvé leur premier emploi). Par secteur, "l’agriculture sylviculture et pêche" fait exception avec son taux[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle