Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Etihad pourrait annuler ou différer des commandes de 777x

Publié le

DUBAI/ABOU DHABI (Reuters) - Etihad Airways envisage d'annuler ou de différer des commandes de plusieurs milliards de dollars pour des 777X de Boeing dans le cadre de sa revue stratégique en cours, apprend-on auprès de quatre sources au fait de la situation.

Etihad pourrait annuler ou différer des commandes de 777x
Etihad Airways envisage d'annuler ou de différer des commandes de plusieurs milliards de dollars pour des 777X de Boeing dans le cadre de sa revue stratégique en cours, apprend-on auprès de quatre sources au fait de la situation. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Redmond
© JASON REDMOND

Les entreprises citées

La compagnie d'Abou Dhabi a engagé un réexamen de sa flotte après avoir accusé une perte de près de deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) en 2016.

Le groupe estime qu'il n'a plus besoin des 25 bimoteurs 777X commandés et pourrait accepter de verser des pénalités à Boeing pour rupture de contrat plutôt que de s'exposer à des pertes futures causées par des surcapacités, ont dit les sources.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès d'Etihad et de Boeing.

Etihad est, avec ses rivales du Golfe Emirates et Qatar Airways, une compagnie de lancement du 777X et l'annulation de sa commande ferait mauvais effet pour Boeing, qui travaille sur une nouvelle version à 406 sièges, le 777-9, dont l'entrée en service est prévue en 2020.

Même si les bimoteurs comme le 777X ont prouvé leur succès face aux quadriréacteurs plus gourmands en carburant que sont l'A380 d'Airbus et le Boeing 747, les analystes estiment que la demande pour ces gros porteurs reste assez faible en raison de leur taille et de leur coût. Le 777-9 a un prix catalogue de 426 millions de dollars.

Parmi les autres clients du programme 777-X figurent Cathay Pacific, Lufthansa, ANA et Singapore Airlines.

Peu de détails ont filtré sur la revue stratégique d'Etihad mais Tony Douglas, son directeur général, a dit en avril vouloir assurer la pérennité de la compagnie.

Le groupe a des commandes en attente pour plus de 160 avions Airbus et Boeing, dont les nouveaux 777X.

(Alexander Cornwell et Stanley Carvalho, avec la contribution de Tim Hepher à Paris, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle