Ethical Coffe produira ses dosettes à café dans le canton de Genève

Alors qu’il se trouvait en vacances, Jean-Paul Gaillard, le patron d’Ethical Coffe, a annoncé au magazine suisse l’Illustré, la mise en service prochaine d’une usine dans la cité de Calvin. Celle-ci se trouve à une soixantaine de kilomètres de Vevey, ville où bat le cœur de l’empire Nestlé, lequel accuse Jean-Paul Gaillard d’avoir violé les brevets de ses machines à café et dosettes Nespresso.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ethical Coffe produira ses dosettes à café dans le canton de Genève

Cet entrepreneur suisse qui s’est amusé à chatouiller le lion Nestlé sur le flanc d’une juteuse affaire, à savoir les dosettes à café, s’apprête à construire une usine dans le canton de Genève. Depuis quelques mois, Jean-Paul Gaillard, le patron d’Ethical Coffee Company, fait rugir de rage la multinationale helvétique en commercialisant sur le seul territoire français, via Casino et d’autres distributeurs, des capsules compatibles avec «le système» Nespresso. La particularité de ces dosettes : elles ne sont pas en aluminium mais moulées dans du plastique biodégradable.

D’un naturel bonhomme, souvent qualifié de «provocateur» et «fantasque» par la presse de son pays, Jean-Paul Gaillard a toutefois bien les pieds sur terre: au printemps dernier, il avait déclaré «avoir un carnet de commandes de quatre milliards de pièces.» Le marché du «café proportionné» est prospère et prometteur puisqu’il a apporté au seul Nespresso un chiffre d’affaires estimé à 1,8 milliard d’euros en 2009. Ethical Coffee vise au moins 5 % d’un tel marché dans les années à venir.

Les griffes du lion en travers d’un tel projet


Jean-Paul Gaillard veut se donner les moyens de voir les choses en grand. Le 4 août 2010, à l’occasion d’une interview accordée au magazine romand l’ Illustré, il a dévoilé un secret industriel que la presse helvétique subodorait depuis mois : un site de production dans la cité de Calvin, qui employera 300 à 400 personnes, appelé à fonctionner au plus tard début 2011. Au passage, il révèle son amertume vis-à-vis des autorités de Fribourg, où se trouve le siège d’Ethical Coffee : elles lui auraient mis des bâtons dans les roues, alors qu’Ethical Coffee désirait initialement implanter son usine dans ce canton. Les journalistes de l’Illustré croient savoir que le lion Nestlé aurait mis ses griffes en travers d’un tel projet, bien décidé à rendre la pareille à Ethical Coffee contre laquelle, par ailleurs, il avait déposé une plainte en juin (2010). L’Américain Sara Lee, qui a également décidé de concurrencer Nespresso, a subi les foudres judiciaires de Nestlé à la même époque.

Directeur du club Nespresso pendant dix ans


Blindé dans une carapace de brevets, Nespresso (et donc Nestlé) accuse la start-up suisse des capsules à café biodégradables d’avoir volé ses secrets industriels. Le lion montre d’autant plus les dents que Jean-Paul Gaillard fut pendant dix ans, à partir de 1998, l’un des artisans du succès de Nestlé sur le marché du café proportionné, quand il était directeur du Club Nespresso. Pourquoi donc avoir porté son choix sur Genève? «Cette ville qui a besoin d’ouvriers, déclare le patron d’Ethical Coffee, étant saturée de banquiers et de physiciens.» Offrant aux investisseurs des avantages fiscaux plutôt attrayants, Genève héberge les sièges de 130 multinationales.

Certes, la PME fribourgeoise n’est pas encore une multinationale, mais son capitaine envisage d’étendre la vente de ses dosettes à café à des marchés autres que l’Hexagone. Quelques mois auparavant, Jean-Paul Gaillard avait fourni au mensuel économique Bilan, publié en Suisse, les noms d’enseignes importantes avec lesquels il négocie de possibles contrats : le belge Delhaize, le néerlandais Royal Ahold, l’italien Esselungaet les allemands Reweet Edeka. Et pourquoi pas Coop, dont les magasins bariolés d’orange ont pignon sur rue en Suisse? Ethical Coffee a voulu approvisionner cette chaîne de supermarchés en dosettes compatibles avec la propre machine à café qu’elle a lancée.

Le jeudi 4 août, alors que les projets commerciaux et industriels du flamboyant Jean-Paul Gaillard étaient sur la place publique, un de ses partenaires disait n’être toujours pas au courant. En l’occurrence, la maison Folliet, à Chambéry. C’est avec ce torréfacteur qu’Ethical Coffee a signé un contrat de fabrication à façon. Selon Bilan, l’une des halles de Folliet est «spécialement dédiée à la société suisse qui lui a confié son matériel de production et confié son savoir-faire.» Une aubaine pour Folliet, numéro deux du café sur un tout autre segment de marché, celui des CHR (Cafés, Hôtels et Restaurants). Les surcapacités des torréfacteurs, en Europe s’élèvent à 30 %, renchérit le magazine.

A Chambéry: "Nous n'en savons rien!"


Le torréfacteur Folliet, à Chambéry, conservera-t-il son statut de sous-traitant d’Ethical Coffee une fois l’usine genevoise inaugurée? Une personne travaillant à la direction du maître torréfacteur savoyard a fait part de sa surprise à l’Usine Nouvelle : «Nous n’en savons rien, Monsieur Gaillard étant le seul à se prononcer sur ces questions.»

Au moment où son interview s’étalait sur le papier glacé de l’Illustré, le Suisse romand était en vacances, sous d’autres latitudes, et donc injoignable, selon son secrétariat à Fribourg.




%%HORSTEXTE:%%

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS