Etats-unis: Le CBO voit la dette à 150% du PIB en 30 ans

par David Lawder

WASHINGTON (Reuters) - La dette publique des Etats-Unis atteindra 150% du Produit intérieur brut (PIB) d'ici à 2047 à moins de changer de régime budgétaire, au vu des nouvelles projections publiées jeudi par le Congressional Budget Office (CBO).

Le CBO estimait en 2016 que la dette publique représenterait 141% du PIB d'ici à 2046. Le record remonte jusqu'à présent à 1946, avec un ratio de 106% du PIB, qui sera égalé en 2035, selon l'organisme parlementaire.

Le CBO voit la dette à 77% du PIB cette année, à 89% en 2027 et à 113% en 2037. Au vu de tels chiffres, certains parlementaires pourraient avoir bien du mal à donner leur blancseing à la réforme fiscale voulue par le président Donald Trump car elle serait financée en partie par le déficit.

Les nouvelles prévisions supposent que l'assurance maladie universelle instaurée par l'ex-président Barack Obama, et que son successeur a tenté en vain de faire abroger la semaine dernière, sera toujours en place.

Le CBO fait par ailleurs l'hypothèse que l'augmentation de la population âgée de plus de 65 ans gonflera les coûts de santé, que les charges financières s'alourdiront et que la croissance ralentira dans la mesure où il anticipe également une diminution des gains de productivité.

Les déficits budgétaires représenteraient 8,6% du PIB en moyenne durant la période 2038-2047 contre 2,9% prévu pour 2017 et 4,0% sur la période 2018-2027.

Les charges d'intérêts nets atteindraient 6,2% du PIB en 2047 contre 1,4% en 2017 et 1,2% environ en 1967, poursuit le CBO.

Mais les projections du CBO sur 30 ans comportent une inconnue de taille: les taux d'intérêt réels. Il suppose que le taux de rendement réel de l'emprunt d'Etat de référence à 10 ans serait de 1,5% en moyenne sur cette période de 30 ans et monterait à 2,3% en 2047.

Des taux d'intérêt bien plus élevés, combinés à diverses hypothèses sur la croissance de la productivité et des charges de santé, pourraient produire des résultats sensiblement divergents, explique-t-il.

Ainsi, le rapport de la dette au PIB pourrait varier de 85%, suivant l'hypothèse de taux bas et d'une forte croissance, à 244% dans le cas de taux bien plus hauts et d'une croissance bien plus faible.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS