Etats-Unis: Douze banques accusées d'entente illicite sur les CDS

NEW YORK (Reuters) - Une petite plate-forme d'échange d'instruments financiers a porté plainte jeudi contre 12 grandes banques qu'elle accuse de l'avoir écarté d'un marché des CDS (credit default swap) pesant dans les 9.900 milliards de dollars (8.825 milliards d'euros).
Etats-Unis: Douze banques accusées d'entente illicite sur les CDS
Une petite plate-forme d'échange d'instruments financiers a porté plainte jeudi contre 12 grandes banques qu'elle accuse de l'avoir écarté d'un marché des CDS (credit default swap) pesant dans les 9.900 milliards de dollars (8.825 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Chaiwat Subprasom

L'opérateur Tera Group accuse les banques d'avoir organisé le boycott de sa plate-forme TeraExchange, en place depuis sept ans, en refusant à la fois de lui confier la moindre transaction de CDS et de compenser et régler les transactions qu'elle avait effectuées pour le compte de clients.

Il ajoute que les banques, tirant avantage de leur part de marché de 95%, exigeaient que les transactions suivent un protocole qu'il juge opaque et inefficace.

Les banques pouvaient ainsi doper leurs profits en tenant les traders dans le flou sur les prix tout en entretenant une "peur de représailles" chez ceux qui voulaient partir vers d'autres plates-formes, poursuit Tera Group.

Les banques mises en question sont Bank of America, Citigroup et JPMorgan Chase - qui contrôlent 40% du marché des CDS, selon la plainte - ainsi que Barclays, BNP Paribas, Crédit Suisse , Deutsche Bank, Goldman Sachs, HSBC Holdings, Morgan Stanley, Royal Bank of Scotland et UBS.

Bank of America, Citigroup et JPMorgan se sont refusé à tout commentaire. Les avocats de Tera n'ont pas répondu aux sollicitations de commentaires dans l'immédiat. Tera Group est basé à Summit (New Jersey) et TeraExchange à New York.

Tera réclame des dommages et intérêts non précisés, susceptibles d'être triplés si une infraction au Sherman Antitrust Act est prouvée.

Tera avait déjà poursuivi les 12 banques en avril 2016, les accusant d'empêcher ensemble toute transaction sur les swaps de taux d'intérêt sur sa plate-forme.

Cette procédure avait ensuite été regroupée avec trois autres procédures du même genre et l'affaire n'a pas encore été jugée, montrent des documents judiciaires.

(Jonathan Stempel, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS