Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Etats-Unis : coup de frein sur la hausse des ventes autos en juillet

, , , ,

Publié le

A l’image de ses voisins européens, le marché automobile américain a enregistré un ralentissement en juillet. Malgré tout, les constructeurs nationaux tirent leur épingle du jeu.

Etats-Unis : coup de frein sur la hausse des ventes autos en juillet © REUTERS

+5,2 %. Telle est la hausse des ventes de voitures aux Etats-Unis pour le mois de juillet, selon les chiffres publiés par Autodata le 3 août. Un chiffre qui traduit à la fois une bonne tenue des ventes, mais aussi un ralentissement amorcé depuis le mois de juin par rapport aux mois exceptionnels précédents.

Reste que le début de l’année 2010 avait profité d’un effet de comparaison très favorable, puisque l’année 2009 avait été noire pour l’économie américaine et son marché automobile. En juillet, le marché a profité des promotions mises en place par les constructeurs pour la période estivale et des conditions plus favorables aux consommateurs pour l’attribution d’un crédit automobile. (Par exemple, General Motors a racheté fin juillet une société de crédit.)

GM et Chrysler en forme, Ford au ralenti


Dans le détail, General Motors a vu ses ventes gonfler de 6,4% par rapport au même mois en 2009, soit environ 199 602 unités immatriculées sous ses marques. « C’est le dixième mois de hausse des marques centrales du groupe. Ce qui montre la solidité de chacune d’elle dans le marché, un an après la sortie de faillite du groupe », a commenté le constructeur américain. Don Johnson, directeur des ventes aux Etats-Unis a même assuré que « le mois de juillet avait été le meilleur pour les ventes de détails du groupe depuis deux ans ».

Reste qu’en juin la hausse des ventes du constructeur avait été de plus de 11% et que le groupe profite d’un effet de comparaison favorable par rapport à l’année précédente. Il a profité de l’attrait des Américains pour ses 4x4 de loisirs Jeep.
Chrysler a fait légèrement moins bien que GM, avec une hausse de 5% de ses ventes, à 93 313 véhicules. Le constructeur encore placé en liquidation il y a un an enregistre donc son quatrième mois d’affilée de progression de ses ventes.

Les ventes de son compatriote Ford ont pour la première fois depuis longtemps ralenti, à 170 411 unités. Soit une progression de « seulement » 3,1% . Bien loin des prévisions des analystes qui comptaient sur un bond de 13,2% de ses ventes. Le groupe a justifié cette petite forme par la saisonnnalité et un effet de comparaison défavorable par rapport à juillet 2009, mois au cours duquel la prime à la casse gouvernementale avait été lancée.

Les constructeurs japonais affectés

Parmi les autres constructeurs, Toyota a réussi à conserver sa troisième place dans le classement des constructeurs avec 169 224 véhicules vendus, malgré un recul de ses ventes de 3,2% par rapport à juillet 2009. De même son compatriote Honda a vu ses ventes reculer de 2 %. Les deux constructeurs faisaient partie des plus grands bénéficiaires des mesures de soutien à l’industrie automobile en 2009. Ils sont donc les premiers touchés par effet de comparaison.

Parmi les marques japonaises, c’est donc Nissan, le partenaire de Renault qui s’en tire le mieux avec un bond de 14,6% de ses ventes sur le mois. Une tendance qu’ont aussi suivi les autres constructeurs asiatiques, à l’instar de Hyundai (+18,8%) ou de Kia (+20,7%).
Du côté des marques européennes, le leader Volkswagen a enregistré une hausse de 17,1% de ses ventes, loin devant son compatriote Daimler dont les immatriculations n’ont bondi que de 5%. Un bilan en demi-teinte pour le mois de juillet, illustré par les propos d’Al Castignetti, responsable des ventes chez Nissan : « il y a bien une reprise. C’est juste plus lent que quiconque le voudrait ».

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle