Etats-généraux : thèmes et méthode

Lors de son discours Christian Estrosi a détaillé les questions qui seront traitées et la méthode pour mener les états-généraux. Hormis le décloisonnement et les partenariats entre donneurs d’ordres et sous-traitants, les thèmes traités sont ceux attendus : l’innovation, l’emploi et la formation, la compétitivité et la croissance verte et les accès aux financements.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Etats-généraux : thèmes et méthode



Extraits du discours de M. Chistrian Estrosi :

Cinq thèmes transverses seront traités en parallèle, ce qui constitue un gage de confrontation des idées et d’enrichissement mutuel des analyses, tant au niveau national que régional:

- Innovation et entrepreneuriat : Comment promouvoir une R&D d’innovation de rupture ? Comment mieux diffuser l’innovation ? Comment améliorer la création et de la transmission d’entreprise ? Comment favoriser la transformation des PME en ETI ?

- Politique de filière, décloisonnement et partenariats : Comment refonder les relations donneurs d’ordres / sous-traitants ? Quel écosystème pour améliorer le développement international ?

- Emploi et formation : Comment assurer la pérennité et développement de l’emploi industriel ? Quels enjeux pour la formation et l’accompagnement social ?

- Compétitivité et croissance verte : Comment actionner tous les leviers de la compétitivité que ce soit en termes de processus ou de modernisation de l’outil de production ? Comment améliorer la productivité en respectant l’environnement ?

- Accès au financement : Quels besoins en termes de capital risque ? Quelles mesures complémentaires sur les fonds propres ? Quelles simplifications des structures d’aides actuelles ?

En plus des cinq thèmes transverses, cinq thèmes sectoriels seront travaillés :

- les produits intermédiaires et industries « énergivores » (secteurs de l’énergie, de l’environnement, de la chimie, nouveaux matériaux,…) ;

- les matériels de transports (automobile, ferroviaire, aéronautique, espace, nautisme, cycle,…) ;

- la santé (e-santé, dispositifs médicaux, médicaments et biotechnologies) ;

- les TIC (télécommunications et systèmes d’information, logiciel embarqué, contenus …)

- les biens de consommation (agroalimentaire, habillement, luxe,…)

Au niveau régional, dès la mi-novembre, les préfets de région organiseront, avec l’appui des commissaires à la ré-industrialisation, des ateliers de travail en collaboration avec les services déconcentrés DRIRE et DIRRECT, les Chambres de commerce et d’industrie.

Ces ateliers régionaux réuniront localement les principaux acteurs de l’industrie organisés dans chaque région : PME/ PMI, pôles de compétitivité, partenaires sociaux locaux, fédérations industrielles, recherche, université, collectivités territoriales, élus, financeurs.

Un groupe de travail étudiera également les enjeux sectoriels spécifiques à la région considérée : il est bien entendu par exemple que le textile est un enjeu spécifique à la région Nord mais pas à l’ensemble de nos régions.

Je vous propose de prévoir un point d’étape mi-décembre pour présenter le diagnostic commun aux ateliers régionaux et au comité national.

Au début du mois de février 2010, une grande Convention nationale conclura les Etats généraux.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS