Et si les technologies ne suffisaient pas à décarboner l’aviation

Les progrès technologiques sont nécessaires pour réduire l’empreinte carbone des avions, mais ils ne seront pas suffisants, assure le Shift Projet. Le groupe de réflexion plaide pour une modération du trafic planifiée à l’échelle mondiale.


 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Et si les technologies ne suffisaient pas à décarboner l’aviation
Le déploiement de technologies n'y fera rien, assure le Shift Projet: pour rester dans les clous des accords de Paris, l'aviation doit réduire la voilure.

Hydrogène, carburants alternatifs, optimisation de vol, hybridation électrique… Et si tout l’éventail des technologies envisagées par l’industrie aéronautique ne parvenait pas à réduire suffisamment l’empreinte carbone des avions ? C’est la question que soulève un rapport, présenté mercredi 3 mars, établi par le groupe de réflexion Shift Projet, spécialisé dans la décarbonation de l’économie, et le collectif SUPAERO-DECARBO, collectif d’actuels et anciens élèves de l’école d’ingénieurs de Toulouse (Haute-Garonne). Selon eux, seule une régulation internationale peut permettre de respecter les accords de Paris.

Comme le rappelle le rapport, l’aviation civile mondiale a représenté environ 2,56% des émissions de CO2, soit 1,1 Gt de CO2. Une part relativement faible par rapport à d’autres secteurs, mais qui est en forte progression : ses émissions de CO2 ont augmenté de 42% entre 2005 et 2019 en raison de la croissance du trafic aérien. Pour autant, le secteur aérien s’est fixé un objectif qui semble ambitieux sur le papier, motivé en grande partie par le besoin de réduire le coût que représente le kérosène pour les compagnies aériennes : une réduction de 50% de ses émissions de CO2 en 2050 par rapport à 2008. Ambitieux, mais pas suffisant, selon le Shift Project…

L'aéro explose le budget

Comment la cinquantaine d’experts impliqués dans ce rapport, proches pour la plupart du milieu aéronautique, sont-ils arrivés à cette conclusion ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement