Economie

Et si les ingénieurs se présentaient aux élections?

Cécile Maillard , , ,

Publié le

A l’occasion de la Journée nationale de l’ingénieur, qui a démarré le 30 mars et se poursuit ce jeudi 31 mars, Ingénieurs et scientifiques de France a annoncé qu’un livre blanc, en préparation, ferait de nombreuses propositions, notamment sur les moyens de développer l’engagement des ingénieurs dans la vie publique.


Echarpe de maire - Parti socialiste CC Flickr

Selon Ingénieurs et scientifiques de France (IESF), 4,6% des députés sont ingénieurs, "alors qu’ils représentent 20% des cadres, et que la plupart des députés sont cadres", souligne François Lureau, le président de l’association, à l’occasion de la Journée nationale de l’ingénieur, mercredi 30 mars. Les ingénieurs sont un peu mieux représentés au Parlement européen, où ils occupent 7,3% des sièges. Parmi eux, 11 Allemands et une Française !

Selon les premiers éléments de l’enquête annuelle d’IESF, toujours en cours, parmi les 40000 ingénieurs ayant déjà répondu, 7% déclarent un engagement politique, 7% un engagement syndical. Ces ingénieurs trouvent dans cette participation à la vie collective une ouverture sur les questions sociales et apprécient d’être confrontés à d’autres approches que celles qu’ils connaissent.

92% d’entre eux conseillent ce type d’engagement aux autres ingénieurs, près de la moitié se disant prêts à les coacher pour les aider à se lancer !

Un livre blanc pour des propositions à l'approche de la présidentielle

Mais tout n’est pas rose au pays de l’ingénieur engagé. 78% déclarent le manque de temps comme l’obstacle principal pour s’engager plus, un tiers aimerait être mieux formé aux défis qu’ils rencontrent. Parmi leurs demandes : la possibilité de travailler à temps partiel ou d’avoir des RTT spécifiques, en particulier pour les périodes de campagne électorale, des mesures d’accompagnement pendant les cinq ou six ans que dure un mandat électif, et de la formation.

"Nous allons examiner de près les réponses à l’enquête, et faire des propositions, dans notre livre blanc, pour favoriser l’engagement citoyen des ingénieurs", précise François Lureau.

IESF et toute la communauté des ingénieurs se sont en effet lancés dans l’écriture d’un livre blanc, dont l’objectif est de faire des propositions véritablement opérationnelles sur treize thèmes. Certains relèvent de l’amélioration de la compétitivité et de la création d’emplois, comme celui consacré au jeu collectif des entreprises, d'autres de la place des ingénieurs dans le débat collectif, ou encore de leur responsabilité sociétale. Une centaine d'ingénieurs et scientifiques réfléchissent à ces sujets jusqu'à fin juin, pour sortir un Livre blanc à l'automne 2016. De quoi alimenter le débat à quelques mois de l'élection présidentielle.

Cécile Maillard

La Journée nationale des ingénieurs, ce n'est pas fini! D'autres rencontres sont organisées un peu partout en France jeudi 31 mars. Une sélection à retrouver ici.

 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

09/04/2016 - 23h23 -

Je suis ingénieur indépendant et je me suis multiplement présenté aux élections locales. Je suis conseiller municipal.
Trois écueils:
- l'implication dans la vie citoyenne nécessite une veille sérieuse - hors nous manquons tyous, citoyens, de médias neutres et pertinents.
- le regard des collègues - et parfois, je l'ai entendu: de l'équipe dirigeante. "Pourquoi ai-je embauché cette personne qui n'est pas disponible et, éventuellement, défend des idées différentes des miennes"
- le temps à consacrer à un mandat efficace, difficilement compatible avec nos fonctions ou notre gagne-pain.
Mais il faut y aller! Effectivement, il ne faut pas laisser cela "aux autres".
Répondre au commentaire
Nom profil

07/04/2016 - 10h31 -

En politique la parité ne doit pas être homme/femme, mais public/privé. Les fonctionnaires qui font de la politique doivent démissionner de la Fonction Publique.
Si à l'Assemblée Nationale et au Sénat l'échelle salariale du secteur privé, de l'ouvrier à l'ingénieur sans oublier le secteur agricole, était mieux représentée la France se porterait beaucoup mieux.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte