Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Et pourquoi pas un Airbus du renouvelable…

, , , ,

Publié le

Et pourquoi pas un Airbus du renouvelable…

Les entreprises citées

François Hollande en avait rêvé. Emmanuel Macron pourrait le faire, mais autrement. Les rumeurs de rapprochement entre Engie et Innogy, la filiale énergies renouvelables de l’allemand RWE, ont ravivé l’idée d’un Airbus de l’énergie. En 2015, lorsque le Président français demandait à Michel Derdevet, alors secrétaire général d’ERDF (aujourd’hui Enedis), un rapport sur l’Europe de l’énergie, c’est une Europe des réseaux de gaz et d’électricité qui se profilait. Deux ans plus tard, le contexte européen n’a pas foncièrement changé. L’Europe importe toujours environ 60 % de son gaz et 80 % de son pétrole. Et chacun des Vingt-Sept mène sa propre politique énergétique, sans concertation, malgré les engagements communs pour le climat et l’énergie à l’horizon 2030. Réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % par rapport aux niveaux de 1990, porter la part des énergies renouvelables à 27 % minimum et améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 27 %. Les pays votent des lois allant dans ce sens, comme la France avec sa loi de transition énergétique de 2015. Et certains industriels, comme Engie, s’organisent pour devenir les têtes de pont de ces politiques. La volonté affirmée par Emmanuel Macron et par la chancelière Angela Merkel d’obtenir des résultats rapides et concrets dans la relation bilatérale, couplée au souhait du Président français de vendre des participations de l’État pour financer les 10 milliards d’euros d’investissements industriels de son programme va dans cette direction. Et la dilution des parts de l’État français dans Engie pour permettre, via une fusion avec Innogy, la création d’un champion européen du gaz et des énergies renouvelables a plus que du sens. Peut-être même un avenir. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle