Esso va investir 90 millions d'euros en deux ans dans sa raffinerie de Fos-sur-Mer

Si certains de ses concurrents sur l'étang de Berre ont arrêté le raffinage ou restructurent leurs installations, le groupe pétrolier Esso entend pérenniser pour longtemps son usine de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) par un vaste programme de modernisation.

Partager
Esso va investir 90 millions d'euros en deux ans dans sa raffinerie de Fos-sur-Mer

Président d'Esso France, Hervé Brouhard refuse systématiquement de dire si l'activité de la raffinerie de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a bénéficié de l'arrêt de celle de LyondellBasell à Berre-l'Etang (Bouches-du-Rhône). Il reste tout aussi mutique sur les perspectives que pourrait lui ouvrir la conversion de la raffinerie de Total à La Mède en bioraffinerie. Mais il admet que "les conditions de compétitivité changent autour de l'étang de Berre".

Peu importe à ses yeux les choix de ses concurrents, le groupe pétrolier renforce les performances de son unité qui a célébré ses 50 ans en 2015. "Nous inscrivons vraiment l'unité dans le long terme avec un programme d'investissement de 90 millions d'euros sur deux ans qui va nous permettre d'augmenter une nouvelle fois notre capacité de production de gazole, de poursuivre la réduction de nos coûts énergétiques et de revenir à nos niveaux de fiabilité et de sécurité les plus élevés", indique Stefanie Daehne, la directrice du site.

Stefanie Daehne, directrice du site de Fos, et Hervé Brouhard, Président d'Esso France Crédits: JC Barla

En 2015, la raffinerie a atteint un taux d'utilisation de 83%, en progression par rapport à 2014 (79,5%), mais encore en deçà du record de 2012 (91,7%). "Nous y étions en décembre et espérons nous y maintenir cette année", indique Hervé Brouhard pour qui "l'Etat doit aider l'industrie du raffinage à restaurer sa compétitivité, en éliminant les sur-réglementations et en réduisant les prélèvements fiscaux et sociaux, pour l'encourager à engager des investissements réellement productifs".

30 millions d'euros dès 2016

A Fos, tout en s'attachant à améliorer son impact environnemental afin de retrouver ses meilleurs résultats en termes d'émissions de SO2 et de CO2, Esso s'efforce de donner l'exemple. En 2015, l'entreprise a démarré un nouveau kerofiner qui lui permet de produire 300 000 tonnes supplémentaires de gazole par an. Depuis 2008, la production de gazole s'est accrue de plus de 800 000 tonnes. "Nous produisons plus de gazole que d'essence", précise Stefanie Daehne.

Parmi les chantiers programmés en 2016, le remplacement du réacteur du cracking catalytique et un projet, baptisé "Naphta Hydrofiner", destiné à optimiser la consommation énergétique. Les travaux et équipements devraient représenter une dépense d'une trentaine de millions d'euros. Six ans après son dernier grand arrêt, un autre chantier se profile pour l'an prochain avec un budget estimé à une soixantaine de millions d'euros. La raffinerie Esso de Fos-sur-Mer emploie 300 personnes pour une capacité de 6,7 millions de tonnes.

Jean-Christophe Barla

0 Commentaire

Esso va investir 90 millions d'euros en deux ans dans sa raffinerie de Fos-sur-Mer

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS