Esso Raffinage SAF investit pour le long terme à Port-Jérôme

En présentant le 4 avril les perspectives de la raffinerie de Port-Jérôme en Seine-Maritime, la direction d’Esso raffinage SAF, a affirmé y investir pour le long terme.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Esso Raffinage SAF investit pour le long terme à Port-Jérôme

"Nous sommes là pour longtemps et nous investissons en ce sens malgré la situation difficile du raffinage" a martelé Francis Duseux, le PDG de Esso raffinage SAF, filiale de l’américain ExxonMobil.

Objectifs affichés du PDG : produire plus de gazole, réduire la facture énergétique qui atteint 40 % du budget de la raffinerie et augmenter les synergies avec la plate-forme chimique ExxonMobil Chemical France, voisine que la raffinerie alimente.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des ambitions qui se traduisent pour 2012 par près de 120 millions d’euros d’investissements : environ 80 millions d’euros pour la raffinerie, dont 40 millions pour le grand arrêt métal en cours, et le reste pour la plate-forme chimie, également filiale d’ExxonMobil.

Techniquement, ces investissements se répartissent entre nouveaux équipements et intégration de nouvelles technologies. Côté emploi, Francis Duseux a annoncé le recrutement d’environ 80 personnes, principalement des techniciens de niveau Bac +2, que l’établissement forme ensuite pendant un an avec l’aide de l’Union française du pétrole.

Concernant l’environnement, le PDG a revendiqué des performances significatives, avec des émissions de CO2 ramenées à 0,15 tonne par tonne de pétrole brut traité. Idem pour la sécurité "avec des résultats exemplaires", tel 202 jours sans accident au raffinage...

En marge de ces annonces, Francis Duseux a surpris son auditoire en ne se déclarant "pas hostile une taxation des produits raffinés provenant de pays émergeants où aucune contrainte environnementale n’est respectée dans leur élaboration. Cela génère une concurrence déloyale avec les produits raffinés en France et en Europe".

Totalisant 2 350 salariés, "la plate-forme de Gravenchon", ainsi nouvellement nommée, est le plus important site du groupe ExxonMobil en Europe. Elle dispose d’importantes capacités annuelles de production : 12 millions de tonnes pour le raffinage, 600 000 tonnes pour les huiles de base, 500 000 tonnes pour les lubrifiants finis et 2 millions de tonnes pour la chimie.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS