Essilor, plombé par l'Amérique latine, révise son objectif de croissance

Essilor reculait nettement vendredi à la Bourse de Paris après avoir revu à la baisse sa prévision de croissance pour 2017 au vu notamment d'un marché latino-américain plus difficile que prévu au premier semestre.

Partager
Essilor, plombé par l'Amérique latine, révise son objectif de croissance
Essilor a revu vendredi à la baisse sa prévision de croissance pour 2017 au vu notamment d'un marché latino-américain plus difficile que prévu au premier semestre. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Le spécialiste de l'optique médicale, en cours de rapprochement avec le groupe italien Luxottica, vise désormais une croissance organique de 3% (contre 3% à 5% précédemment) et de 6% à 7% hors changes (au lieu de 6% à 8%).

Il maintient en revanche sa prévision d'une contribution de l'activité ajustée - l'un des indicateurs clef du groupe - autour de 18,5% du chiffre d'affaires (18,4% au 30 juin).

L'activité du groupe est en croissance dans toutes les régions du monde, à l'exception de l'Amérique latine (-5,1% en organique) en raison d'un environnement difficile au Brésil.

A 11h51, le titre accusait un recul de -4,08% à 111,65 euros, accusant ainsi la deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-1,39%).

"Au T2, le groupe n'a pas réussi à accélérer sa croissance organique en raison de conditions plus difficiles en Amérique latine, ce qui l'a conduit à réduire son objectif de croissance organique (...) à environ 3%", soulignent dans une note les analystes de Kepler Cheuvreux.

Ces derniers restent toutefois à l'achat sur le titre, avec un objectif de cours ramené à 126 euros (contre 130 euros auparavant), en raison des bénéfices attendus de la fusion avec Luxottica.

Essilor a indiqué qu'il espérait obtenir d'ici la fin de l'année toutes les autorisations nécessaires pour finaliser le rapprochement avec le premier fabricant mondial de montures de lunettes, annoncé en janvier dernier.

Au 1er semestre, Essilor a dégagé un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros (+9,1%, +2,5% en organique), un résultat opérationnel de 670 millions et un résultat net de 433 millions, globalement en ligne avec le consensus Inquiry Financial/Reuters (respectivement 3,92 milliards, 675 millions et 435 millions).

(Reuters)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Architecte produits & systèmes / orienté Cyber-sécurité F/H

Safran - 13/11/2022 - CDI - Les Ulis

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS