Essex, le patron et le drh toujours sequestrés

Les salariés de l’usine Essex à Mâcon retiennent toujours le directeur de l'usine et le directeur des ressources humaines.

Partager

Pour protester contre la fermeture du site, annoncée le 29 mars et obtenir de meilleures conditions de départ, la trentaine de salariés de l’usine d’Essex, une filiale de lG fabriquant du fil de cuivre, retient toujours le directeur de l’usine et son DRH. Selon eux, "le plan de sauvegarde de l’emploi proposé est insuffisant" et "la prime supra légale [doit être] portée de 30 000 à 120 000 d’euros par salarié".

Pour l’heure, Sylvain Robin le négociateur des salariés justifie cette rétention des deux hommes par une absence de négociation : «Nous avons rencontré la direction, avec l'inspection du travail, pour sortir de cette situation. Nous avons fait des propositions concrètes. Nous nous sommes vus opposer une fin de non-recevoir». La direction ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet. A l’inverse Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi a déclaré ce matin sur LCI que "la menace est une impasse" et que la médiatisation de cette affaire "fait la promotion d'un comportement qui n'est pas acceptable". Il a aussi ajouté ne « laisser personne au bord du chemin. »

Pour accentuer la pression les salariés menacent de jeter pour un demi million de matériel dans la Saône.

Pour mémoire, cette usine avait déjà connu des troubles au mois de janvier alors que le directeur de l’entreprise avait tenté de déménager une partie du stock pendant la trêve des confiseurs.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS