Espagne : un plan gouvernemental en faveur de l’industrie

Le secteur secondaire ne représente plus que 15,1 % du PIB. Objectifs affichés par l’administration Zapatero : améliorer la compétitivité des entreprises et encourager la création d’entreprises innovante comme, plus largement, de PME. Ceci alors que le taux de chômage devient intolérable.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Espagne : un plan gouvernemental en faveur de l’industrie
Le premier ministre Zapatero

L’Espagne a connu une forte érosion de son industrie ces dernières années. Plutôt que de miser sur les usines, elle a préféré asseoir sa prospérité, désormais partie en fumée, sur des secteurs tels que le BTP, l’immobilier, le tourisme et la finance.
Résultat des courses : le secteur secondaire ne représente plus que 15,1% du PIB, un pourcentage inférieur à la moyenne européenne (17,7%).

Face à une telle déconfiture, Madrid a adopté vendredi un plan visant à renforcer d'ici 2020 le poids de l'industrie dans l'économie. Il s’agit en premier lieu d’améliorer la compétitivité en encourageant la baisse des coûts de production. Au ministère de l’Industrie, les choses sont claires : «Les coûts unitaires du travail de l'activité manufacturière doivent correspondre dès 2020 à la moyenne de la zone euro».

En second lieu, le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero entend booster la recherche et développement. L’idéal serait que le nombre d'entreprises innovantes double.

Et puis, la création de petites et moyennes entreprise (PME) sera stimulée, dans le dessein d'atteindre en 2020 un taux de PME dans l'industrie similaire à la moyenne européenne (4%). Pour ce faire, il faudrait que 8.000 PME voient le jour d’ici là.


Un léger soulagement sur le front du chômage


Cette série de mesures destinées à redonner des couleurs au tissu industriel ont été annoncé alors qu’un léger mieux était observé sur le marché du travail. Quelques heures plus tôt, le gouvernement espagnol s’était réjoui de l’éclosion de 82.000 postes de travail pendant le premier semestre 2010. C'est la première fois, depuis belle lurette, que la situation s’améliore sur le front de l'emploi.

Le taux de chômage en Espagne a dépassé la barre symbolique des 20 % au premier trimestre 2010 pour s'établir à 20,05 % de la population active. Ces chiffres émanent de l'Institut national de la statistique (INE).

Qu'ils semblent loin, les beaux jours! On mesure mieux la déliquescence de l’économie espagnole quand on se souvient de ceci : en 2007, le chômage avait touché son plancher le plus bas, alors à 7,95 %

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS