Ericsson rachète les services aux diffuseurs de contenu de Technicolor

Le groupe français de technologies pour les médias numériques cède cette activité pour 19 millions d’euros et un complément conditionnel pouvant atteindre 9 millions d’euros selon le chiffre d’affaires réalisé par l’activité en 2015.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ericsson rachète les services aux diffuseurs de contenu de Technicolor

Technicolor a annoncé ce 13 mars avoir reçu une offre ferme de la part d'Ericsson pour le rachat de son activité de services aux diffuseurs de contenu. En fait, la rumeur courait en fin d'année dernière déjà, et Ericsson, premier équipementier réseau mondial, a lui aussi confirmé vouloir acquérir la division en question de l'entreprise française.

Destinés aux opérateurs télécoms, les services rachetés concernent à la fois les compétences techniques d'intégration de régies et de systèmes audiovisuels, et les services d'opération de ces régies. Le Suédois propose déjà ce type de prestations depuis 2007, en particulier en Scandinavie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ericsson ne divulgue pas le montant du chiffre d'affaires de cette activité, mais il a vendu 21 millions de couronnes suédoises (2,35 millions d'euros) de services gérés en 2011 (+7%). Sa proposition d'achat de la division Technicolor s'élève, elle, 19 millions d'euros.

Selon Technicolor, cette opération ne devrait pas impacter ses objectifs 2012. Les produits de la cession devraient permettre au groupe de se désendetter. "Cette transaction est cohérente avec notre stratégie, qui vise à nous concentrer sur les solutions de monétisation de contenu et les nouvelles activités de croissance, tout en renforçant notre bilan financier", assure le directeur général du groupe, Frédéric Rose.

Le groupe Technicolor a quadruplé sa dette en 2011 et se trouve confronté à d'importantes difficultés financières. Il avait annoncé une restructuration en décembre dernier.

Incertitudes sur l'ensemble des effectifs

L'acquisition de la division de Technicolor devrait entre autres apporter à Ericsson "certaines compétences techniques et une base clients", comme l'explique Franck Bouétard, président de la filiale en France. "Technicolor a des clients en France mais aussi au Royaume-Uni et aux Pays-Bas."

De son côté, Magnus Mandersson, vice-président exécutif d'Ericsson, précise : "Nous renforçons notre leadership au niveau des technologies et des services grâce à des investissements stratégiques dans les régies, les offres et les compétences dans le domaine de la diffusion de contenu. L'association avec un partenaire de confiance permet aux chaînes de télévision de répondre à la complexité croissante au niveau technologique et commercial et de faire face à la forte concurrence sur le marché télévisuel".

La filiale du Suédois en France compte 600 employés auxquels pourraient se joindre les 400 personnes (sur un total de 900) de la division "Services diffuseurs de contenu" de Technicolor en France. Même si l'équipementier se refuse pour l'instant à préciser s'il gardera ou non l'ensemble des effectifs, en cas de validation de l'opération.

Ericsson et Technicolor espèrent finaliser la transaction d'ici à la mi-2012.

Par Barbara Leblanc et Emmanuelle Delsol

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS