Eric Soares doit sortir Ingres de l'oubli

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eric Soares doit sortir Ingres de l'oubli
Il va falloir de l'imagination à Eric Soares pour imposer Ingres sur le marché des bases de données. En face, Microsoft, IBM et surtout MySQL, concurrent direct dans l'univers open source. Cette ancêtre des bases de données relationnelles, vieille de plus de vingt ans, doit y trouver une nouvelle jeunesse. Le nouveau directeur général va pouvoir s'appuyer sur ses dix ans d'expérience chez Novell, qui a effectué le même virage vers le logiciel libre avec Linux, pour développer en France et en Europe du Sud, les activités d'Ingres.

Créée en novembre 2005, spin off du géant américain CA, qui avait acquis la technologie en 1994, Ingres compte une base de 10 000 utilisateurs. Mais c'est par les partenariats avec d'autres éditeurs que passera la renaissance de cette technologie et la conquête de nouveaux marchés. Un exercice auquel Eric Soares, 43 ans, s'est plié dans le dernier poste qu'il a occupé à la direction de la filiale française de Critical Path, un spécialiste des annuaires d'entreprises. Reste que le modèle open source doit encore convaincre les entreprises. Et la route est semée d'embûches par les éditeurs traditionnels.

Aurélie Barbaux

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS