Eric Rondolat, vice-président Asie-Pacifique de Schneider Electric: le levier de croissance du groupe

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Difficile de trouver une nomination plus prestigieuse chez Schneider Electric. Depuis le 1er janvier, Eric Rondolat, ex-directeur général Energie, assure la vice-présidence Asie-Pacifique du groupe. A 43 ans, cet infatigable globe-trotter a servi Schneider sur trois continents. Il devra assurer la progression du groupe sur une zone qui représente presque un quart du chiffre d'affaires global (18,3 milliards d'euros en 2008). Sa feuille de route est simple : faire de Schneider le leader du management électrique dans la région en surpassant à la fois les concurrents traditionnels (GE, Siemens...) et les acteurs locaux. Pour cela, il pourra s'appuyer sur les nombreuses synergies avec la branche distribution d'Areva T et D, rachetée en décembre. L'homme a connu mission plus délicate. En 2002, il occupait le poste de directeur général en Argentine, plongée dans la crise, où il a réussi[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte