Eric Besson quitte un plateau TV de M6 en plein interview sur le nucléaire

La scène a eu lieu cette semaine lors de l'enregistrement de l'émission Capital. Le ministre de l'Industrie, Eric Besson, quitte brusquement le plateau du studio télé, alors qu'il est interrogé sur le nucléaire. Les raisons de ce départ précipité restent opaques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eric Besson quitte un plateau TV de M6 en plein interview sur le nucléaire

La scène a quelque peu pris de cours Guy Lagache, rédacteur en chef et présentateur de la célèbre émission grand public d'économie de M6.

Le programme était en cours d'enregistrement. A la 11ème minute de l'entretien, au moment où le présentateur propose à Eric Besson de regarder un sujet sur la sûreté des centrales nucléaires françaises, en soulignant qu'elle peut "parfois" poser problème, le ministre décline la proposition de visionnage, enlève son micro et se lève.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans son mouvement d'humeur, Eric Besson aurait notamment déclaré : "Je me casse". L'équipe de Capital n'a pas compris ce départ soudain. L'interview, si elle était franche et directe, n'était pas particulièrement musclée, en tous cas ni plus ni moins que celui mené avec le précédent invité, Nicolas Hulot.

L'incident a été relayé dès hier soir sur le site de Jean-Marc Morandini. Eric Besson, grand habitué de Twitter, a évoqué lui-même l'événement dans un premier message, en précisant "qu'il n'y avait pas matière à s'exciter", accusant implicitement la chaîne de se lancer dans un "buzz promo".

Dans un second message, il affirme qu'il ne serait "aucunement gêné que M6 diffuse l'ensemble de la séquence. De mon arrivée sur le plateau à mon départ. Rien à craindre".

Les raisons de l'attitude du ministre, dont le job est notamment d'expliquer au Français la stratégie nationale en matière de nucléaire et les conditions de sa sécurité, ne sont pas connues. Interrogé, le cabinet du ministre se refuse à tout commentaire et conseille de regarder l'émission de dimanche soir.

Pas sûr d'ailleurs que le prochain Capital apporte des réponses à cette étrange désertion en rase campagne. Entre le départ d'Anne Lauvergeon, avocate énergique de l'atome français au profit d'un cadre maison inconnu, et le mutisme du ministre en charge de l'énergie, il risque de devenir difficile d'inverser une tendance qui conduit 62 % des français (selon un sondage du JDD paru le 5 juin 2011) à se déclarer "favorable à un arrêt progressif du nucléaire".

Retrouver la vidéo sur le site de M6


Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS