ERDF et La Poste veulent créer un standard de la recharge des flottes électriques d'entreprises

Manuel Moragues , ,

Publié le

Le projet Infini Drive vient d'être retenu par l'Ademe pour intégrer le programme "Véhicules du futur". Il a été présenté pour la première fois jeudi 21 juin au salon Smart Grid Paris 2012, qui se tient du 20 au 22 juin à La Défense (Hauts-de-Seine).

ERDF et La Poste veulent créer un standard de la recharge des flottes électriques d'entreprises © D.R. - La Poste

Les systèmes de charge des véhicules électriques restent à inventer. "On est dans un scénario de déploiement massif des véhicules électriques. Les solutions pour leur charge ne pourront être les mêmes que celles utilisées jusqu'ici pour un marché de niche", avance Gilles Bernard, directeur du projet Véhicules électriques d'ERDF.

"L'engagement des exploitants de flottes captives marque le démarrage de la filière industrielle de l'électromobilité", confirme Christelle Chabredier, chef du projet véhicule électrique à La Poste, à la tête de la commande groupée de 18 000 véhicules passée fin 2011. "Pour que tout cela fonctionne, il faut un écosystème de la charge pérenne, avec un bilan économique et environnemental satisfaisant."

Porté par un consortium emmené par La Poste et ERDF, le projet Infini Drive vise à établir un standard de fonctionnement de cet écosystème en conciliant les enjeux des différents acteurs réunis dans la mobilité électrique. Des enjeux variés et pas forcément convergents !

Du côté de l'usager, le gestionnaire de flotte a besoin d'une garantie de service pour ses véhicules et d'une fourniture d'électricité à coût raisonnable. L'opérateur de recharge ou le responsable d'un site veut, quant  à lui, maximiser le taux d'utilisation de ses bornes de charge et pouvoir compter sur de l'énergie d'origine renouvelable.

13 sites répartis dans toute la France

Pour le distributeur ERDF, il faut que les appels de puissance, - liés à la recharge simultanée de véhicules -, ne surchargent pas le réseau et ne perturbent pas localement le sacro-saint équilibre entre offre et demande d'électricité.

Au cœur du projet figure la conception par le Centre de mathématiques appliquées de Mines-ParisTech d'un algorithme capable de trouver une solution technico-économique optimale répondant aux besoins des usagers. Parmi les leviers envisagés : la traduction dans les coûts d'acheminement de l'électricité des congestions du réseau, la minimisation des puissances souscrites par les sites, la hiérarchisation des besoins de charge, la gestion plus fine des déplacements …

Infini Drive élaborera progressivement son optimum sur 13 sites répartis dans toute la France, avec une dizaine de véhicules et de bornes par lieu. Ce projet de 9,1 millions d'euros soutenu par l'Ademe, à hauteur de 3,7 millions, rendra ses résultats fin 2013. Ils comprendront un cahier des charges fonctionnel du système et l'algorithme de gestion ainsi qu'un livre vert de recommandations pour la gestion de flottes électriques.

L'ambition ? "Une solution pragmatique, évolutive et interopérable qui rende le véhicule électrique compétitif en termes de coût total d'opération", conclut Christelle Chabredier.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte