Eramet suspend ses objectifs 2020 en raison de la pandémie de coronavirus

Le groupe minier et métallurgique Eramet a annoncé le 30 mars la suspension de ses objectifs financiers pour 2020, expliquant qu'il n'était pas en mesure de quantifier les effets de la pandémie de coronavirus sur ses objectifs de production et de performance pour cette année.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Eramet suspend ses objectifs 2020 en raison de la pandémie de coronavirus
Les mines et usines métallurgiques d'Eramet dans le nickel, le manganèse (et ici les sables minéralisés au Sénégal) sont opérationnels. Mais la branche alliages du groupe est ralentie, voire suspendue.

" Compte tenu de l’incertitude relative à la durée et à l'ampleur de la pandémie, ainsi qu’à ses effets sur les approvisionnements et les marchés du groupe, Eramet n’est pas en mesure à date d’en quantifier de façon précise l’impact sur les objectifs de production et de performance pour 2020 ", explique Eramet dans un communiqué le 30 mars. " En conséquence, le groupe a décidé de suspendre la guidance de production et d’Ebitda 2020 telle que communiquée au marché dans sa publication du 19 février 2020. Eramet fournira une mise à jour des perspectives pour l’année en cours une fois que le Groupe disposera de plus de visibilité sur les impacts de la pandémie. "

" Nous sommes confiants dans la solidité de notre situation financière, et dans la capacité de nos équipes à se mobiliser face à cette crise afin d'adapter nos activités industrielles et commerciales avec agilité et rapidité ", commente Christel Bories, PDG d'Eramet. Le groupe a tiré, par précaution, l'ensemble de ses lignes de crédit non-tirées à fin décembre 2019, soit 1,5 milliard d'euros, portant la liquidité du groupe à 2,3 milliards. Le groupe avait annoncé dès février ne pas verser de dividende sur cet exercice, dont le résultat net est négatif.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les branches nickel et manganèse opérationnelles, mais fragilisées

Pour l'instant, les activités minières et métallurgiques d'Eramet ne sont pas significativement affectées, mais l'avenir est incertain dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Dans la division Mines et métaux, " de fortes incertitudes pèsent sur les perspectives des marchés finaux, notamment l’industrie de l’acier au carbone et de l’acier inoxydable, et sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Certains pays, tels que l’Afrique du Sud et l’Inde, ont suspendu temporairement leurs activités minières et métallurgiques."

En parallèle,Eramet note que l’activité économique reprend progressivement en Chine, principal consommateur mondial de manganèse et de nickel, les deux principaux métaux extraits et transformés par le groupe. Le prix de marché du minerai de manganèse observé depuis le début de l’année 2020 est en moyenne supérieur à celui du 4e trimestre 2019. A l’inverse, le cours du nickel au London Metal Exchange est en baisse d’environ 17% en moyenne depuis le début de l’année par rapport au 4e trimestre 2019. Et " les producteurs chinois ont constitué d’importants stocks d’acier au carbone et d’acier inoxydable qui risquent à terme de peser sur la demande de matières premières. "

La branche alliages au ralenti

La division Alliages haute performance (notamment Aubert&Duval) réorganise actuellement les ateliers de production de ses usines pour assurer la continuité des opérations industrielles dans les respect des mesures sanitaires contre le coronavirus. " Cette adaptation conduit à la réduction, voire à la suspension temporaire de certaines activités industrielles en France, précise Eramet. La division, dont plus de la moitié de l’activité est liée au secteur aéronautique, travaille à un redémarrage progressif en lien avec la reprise d’activité des grands donneurs d’ordre de la filière."

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS