Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La Nouvelle-Calédonie autorise la SLN (Eramet) à exporter du minerai

, ,

Publié le , mis à jour le 16/04/2019 À 09H44

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a donné son feu vert aux exportations de minerai de nickel de la Société Le Nickel (SLN), a annoncé mardi Eramet, qui salue une première étape "fondamentale" dans la mise en œuvre du plan de sauvetage de sa filiale.

La Nouvelle-Calédonie autorise la SLN (Eramet) à exporter du minerai
L'export de minerai pauvre est l'un des leviers pour sauver la SLN, avec l'amélioration de ses process et l'accès à une énergie moins coûteuse.
© Myrtille Delamarche

La Société le nickel (SLN) a obtenu les autorisations nécessaires pour exporter à hauteur de quatre millions de tonnes de minerai à faible teneur en nickel par an pour une durée de 10 ans, a annoncé Eramet le 16 avril.

La montée en puissance des exports "va être immédiate" avec un objectif de 1,5 million de tonnes dès 2019 et l'atteinte d'un rythme de quatre millions de tonnes à partir de mi-2020, a ajouté le groupe, qui avait adressé ces demandes dans le cadre d'un plan de sauvetage annoncé fin février.

Eramet et sa filiale "saluent cette décision qui marque une première étape fondamentale dans le déploiement du plan qui vise à rendre la SLN durablement compétitive". "Cela va induire des retombées bénéfiques pour l'emploi, l'environnement et le territoire dans un contexte de concurrence accrue avec la montée en puissance de nouveaux producteurs de nickel à bas coût."

Réduire le coût de production

La SLN va pouvoir exporter son minerai de nickel à plus faible teneur (1,8%), que la SLN ne peut pas utiliser, et ainsi mieux valoriser l'exploitation de ses mines. Les quatre millions de tonnes de minerai de nickel exportées devraient lui permettre à elles seules de diminuer son coût "cash" de production à hauteur de 0,60 dollar la livre d'ici à 2021, avec l'objectif confirmé de réduire ce coût à hauteur de 1,30 dollar la livre en 2021 par rapport aux 5,8 dollars enregistrés en 2018.

(Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

16/04/2019 - 14h17 -

Manque l'essentiel dans ce commentaire OUI ou NON la SLN est libre de vendre à qui elle veut son minerai ou seulement aux groupes kanako/coréens ou chinois à leurs conditions?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle