Equifax va payer jusqu'à 650 millions de dollar pour régler un litige sur les données

WASHINGTON (Reuters) - Le fournisseur de données financières Equifax va verser jusqu'à 650 millions de dollars (579 millions d'euros), un montant record, pour mettre un terme aux enquêtes des autorités fédérales et des Etats américains portant sur un piratage massif dont il a été la cible en 2017, a annoncé lundi la Commission fédérale du commerce (FTC).
Partager
Equifax va payer jusqu'à 650 millions de dollar pour régler un litige sur les données
Le fournisseur de données financières Equifax va verser jusqu'à 650 millions de dollars (579 millions d'euros), un montant record, pour mettre un terme aux enquêtes des autorités fédérales et des Etats américains portant sur un piratage massif dont il a été la cible en 2017. /Photo d'archives/REUTERS/Tami Chappell

Cet accord, qui représente l'amende le plus élevé jamais conclu pour une violation massive des données, met fin aux multiples enquêtes ouvertes par la FTC, la Commission de la protection financière des consommateurs (CFPB) et la quasi-totalité des procureurs généraux des Etats. Il éteint également les recours collectifs entrepris contre la société.

"L'inaptitude, la négligence et les normes de sécurité laxistes de cette société ont mis en péril l'identité de la moitié de la population américaine", a déclaré la procureure générale de l'État de New York, Letitia James, dans un communiqué.

Equifax, l'une des trois principales sociétés d'évaluation de cote de crédit, a révélé en 2017 qu'une atteinte à la sécurité des données avait compromis les informations personnelles, y compris les numéros de sécurité sociale, de 143 millions d'Américains.

L'affaire a notamment provoqué le départ de plusieurs responsables du groupe, dont son PDG.

Selon les termes de cet accord, Equifax créera un fonds de dédommagement de 300 millions de dollars pour les consommateurs lésés, qui pourrait atteindre 425 millions de dollars, en fonction de son utilisation.

Equifax versera également une amende de 175 millions de dollars aux États et de 50 millions de dollars au CFPB.

Le groupe a également accepté de renforcer ses pratiques de sécurité et de faire évaluer ses politiques régulièrement par une tierce partie.

(Pete Schroeder; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS