L'Usine Energie

EPR d'Hinkley Point : bientôt un partenaire saoudien pour EDF

, , , ,

Publié le

Le producteur d'électricité saoudien Saudi Electricity pourrait prendre une participation minoritaire dans le projet de construction de deux réacteurs EPR sur la centrale nucléaire d'Hinkley Point, en Angleterre. Selon une source industrielle qui s'est confiée à l'AFP, l'énergéticien négocierait en ce moment avec EDF, qui détiendra entre 45 et 50% des parts de ce programme.

EPR d'Hinkley Point : bientôt un partenaire saoudien pour EDF © DR

EDF serait en pleine négociation avec l'énergéticien saoudien Saudi Electricity, qui souhaiterait prendre une participation minoritaire dans le programme de construction de deux réacteurs EPR au Royaume-Uni, dans la centrale nucléaire de Hinkley Point, située à  60 km au sud-ouest de Bristol.

Selon une source industrielle consultée par l'AFP, qui confirme des informations parues précédemment dans la presse, "des discussions sont en cours avec différents partenaires possibles, dont Saudi Electricity". Mais "c'est un investisseur potentiel, parmi d'autres. […] Pour l'instant, rien n'est bouclé", a-t-elle tenu à préciser.  

une année d'enquête de la Commission

Ce projet géant, dont le coût est estimé à 19 milliards d'euros, a été validé le 8 octobre 2014 par Bruxelles après presque une année d'enquête. La Commission européenne craignait que les entreprises participant au programme ne bénéficient d'aides illégales d'Etat.

Le montant des participations ne sera défini avec précision que fin 2014, avait souligné en octobre Vincent de Rivaz, qui dirige la filiale de l'énergéticien français au Royaume-Uni, EDF Energy. Le groupe devrait détenir à terme entre 45 et 50% des parts, ses partenaires chinois CGN et CNNC 30 à 40% à eux deux. Quant à Areva, qui a conçu l'EPR, sa participation s'élèvera à 10%. D'autres entreprises pourraient se joindre au groupement, dont Saudi Electricity, et prendre jusqu'à 15% du projet.

un prix de vente de l'électricité garanti pour EDF

Le programme d'édification des EPR d'Hinkley Point bénéficie du système de garantie de financement des infrastructures mis en place par le gouvernement britannique, rappelle l'AFP. L'Etat assure à EDF qu'il lui achètera l'électricité à un prix fixe, convenu à l'avance, pendant les 35 premières années d'exploitation du site.

Ce tarif est élevé par rapport à ceux pratiqués actuellement sur le marché britannique. Il sera de 89,50 par mégawattheure si EDF se lance dans la construction de deux nouveaux EPR à la centrale de Sizewell, à l'Est de l'Angleterre. Sinon, il s'élèvera à 92,5 livres par mégawattheure.

Lélia de Matharel 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte