Eolien : la construction de nouveaux parcs et le offshore boostent l'emploi industriel en France

L'EWEA, le salon européen de l'énergie éolienne, a ouvert ses portes à Paris le mardi 17 novembre, à quelques jours de la COP21. A cette occasion, France énergie éolienne publie les résultats de son observatoire de l'éolien.

Partager

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie, s'en est félicitée lors de son discours d'ouverture du salon européen de l'énergie éolienne. 2000 emplois éoliens ont été créés en un an, et 12 520 ont été recensés au total en 2014 par France énergie éolienne (FEE). Cela correspond à une augmentation de plus de 15% de l'effectif, par rapport à l’année précédente.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Avec cette étude, nous souhaitons montrer en quoi l’éolien est un véritable vivier d’emplois pour la France, avec des données chiffrées et des exemples bien concrets. À quelques jours de la COP21, cela permet de rappeler une nouvelle fois au grand public mais aussi aux dirigeants du monde entier que la lutte contre le changement climatique est une aussi une opportunité économique", commente Frédéric Lanoë, le président de FEE, cité dans un communiqué.

Un phénomène notable dans cette étude réalisée par FEE et Bearing Point : on observe un glissement des emplois des acteurs de "l’étude et développement" vers les activités plus industrielles. Les activités de "Fabrication de Composants" et "Ingénierie et Construction" qui ont effectivement vu leurs effectifs bondir (respectivement +25,2% et +33,3%). C'est donc une bonne nouvelle pour l'emploi industriel français.

La construction et le raccordement de nouveaux parcs éoliens onshore ont contribué à booster l'emploi dans ces maillons industriels, tout comme les premiers investissements et recrutements dans la filière offshore. Et les chiffres devraient donc continuer de grimper pour coller aux ambitions françaises en matière d'éolien en mer. Alstom, notamment, a annoncé la création de 250 emplois d'ici à fin 2016 pour son usine d'éoliennes offshore de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Le bilan est donc plutôt positif à en croire FEE… Il le serait encore davantage si la France rattrapait son retard pour tenir les objectifs fixés d'ici à 2020 en matière d'éolien. Selon le panorama de l'électricité renouvelable réalisé par les gestionnaires du réseau d'électricité RTE, Erdf et l'Adeef avec le Syndicat des énergies renouvelables, au 30 juin 2015, le parc éolien terrestre représentait une capacité de 9 800 mégawatts pour un objectif de 19 000 mégawatts dans cinq ans. Le rythme actuel de raccordement ne semble donc pas suffisant.

Astrid Gouzik

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS