Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

ENVIRONNEMENTL'analyse du cycle de vie facilitéeTout le monde ne peut être un expert en environnement ! Cinq entreprises de l'industrie électrique et électronique l'ont compris. Avec Ecobilan, elles ont développé un logiciel fondé sur l'analyse du cycle de vie.

Publié le

Les entreprises citées

ENVIRONNEMENT

L'analyse du cycle de vie facilitée

Tout le monde ne peut être un expert en environnement ! Cinq entreprises de l'industrie électrique et électronique l'ont compris. Avec Ecobilan, elles ont développé un logiciel fondé sur l'analyse du cycle de vie.



Yvon Marty, chef du département " prévention et environnement " chez Alcatel-Alsthom, nous avoue : " Nous ne trouvions pas notre bonheur sur le marché ! " Du coup, le géant des télécommunications et de l'électronique a décidé de s'associer à quatre autres entreprises de l'industrie électrique et électronique : le groupe Schneider, Legrand Appareillage électrique, IBM et Thomson Multimédia. Leur but : développer un outil informatique pour intégrer l'environnement dans la production des téléphones, des téléviseurs, des ordinateurs Et cela le plus en amont possible, dès la phase de conception. Avec ce logiciel de " design for environment ", l'analyse du cycle de vie (ACV) se met en quelque sorte à la portée de tous. Plus besoin, en effet, d'être un expert en environnement pour maîtriser cette méthodologie complexe, qui fait le bilan des impacts sur l'environnement d'un produit existant, tout au long de sa vie. C'est-à-dire aussi bien lors de sa fabrication que de son utilisation et de son élimination en fin de vie. " Nous voulions un outil que nous pourrions utiliser nous-mêmes, peu cher, rapide, convivial et qui prenne le problème à sa source, résume Yvon Marty. Car, sans enlever sa valeur intrinsèque à l'ACV, il faut souvent attendre six mois, payer plusieurs centaines de milliers, voire quelques millions de francs, pour finalement obtenir un rapport d'une centaine de pages compilant des milliers de chiffres. Bilan de l'étude : vous savez que vous n'êtes pas très bon, mais vous devez repartir sans consignes. " Les cinq industriels ont confié le développement du produit à Ecobilan-Ecoaudit, une filiale de Dow Chemical qui détient plus de 80 % du marché français de l'ACV. Un projet de plus de 5 millions de francs. Un an plus tard, le logiciel, baptisé l'Eime, est installé chez les cinq partenaires. " Pour l'instant, les utilisateurs commencent à se faire la main. Et il faudra un délai de six mois environ pour que nous puissions faire état des premiers résultats ", expose Yvon Marty.

Un outil aisé à manier et efficace rapidement

Ainsi, avec l'Eime, les concepteurs ont à leur disposition des " Lego " prédéfinis pour décrire leurs produits : par exemple, des matériaux, des composants (câbles, batteries ), des procédés (peinture, zingage ), des liens (soudure, vissage, clipsage...). Au cours de cette description, des messages d'avertissement de nature juridique ou écotoxicologique créés par l'expert en environnement de l'entreprise peuvent apparaître à l'écran. Histoire de guider le concepteur dans sa démarche. Exemples : " Attention ! vous avez décrit une pièce avec deux types de résines au lieu d'un seul. " Ou " A faire : vous devez prévoir dans le moule une marque d'identification de la résine ! " Au final, le système calcule des indicateurs de design, comme le taux de matière recyclée contenue dans le produit. Mais, surtout, des indicateurs d'impact environnementaux, comme celui sur l'effet de serre. Plusieurs cas de figure peuvent ainsi être simulés et comparés. Et avec des infographies de type " radar " - par exemple, la solution la meilleure, environnementalement parlant, apparaîtra clairement. Outre son aspect " conception ", l'Eime se veut un outil de management et de diffusion de l'information. " Avec sa base de données commune et son architecture en client-serveur, il permet de faire le lien entre le concepteur, l'expert en environnement, le chef de projet, le marketing, le responsable fin de vie des produits ", explique Pascale Jean, chargée d'affaires chez Ecobilan-Ecoaudit.

Rendre crédible le logiciel pour mieux le diffuser

Les cinq entreprises du secteur électrique et électronique ne devraient pas être les seules à utiliser cet outil. " Nous allons convaincre nos sous-traitants que, s'ils utilisent le logiciel, ils vont aller dans le même sens que nous ", commente Yvon Marty. D'autre part, l'automobile pourrait être aussi intéressée par le système, qui, dans sa configuration de base (logiciel, base de données, interface concepteur, interface expert environnemental) coûte 75 000 francs. Mais, auparavant, les cinq partenaires se donnent six mois pour rendre crédible l'outil, et surtout la base de données. " Nous voulons faire valider, par des instituts, des universités et des centres de recherche en Europe, certaines données environnementales touchant à des substances ou à des procédés ", explique Yvon Marty. Exemple type : l'impact de tel ou tel produit sur l'effet de serre.



Le mode d'emploi

Le concepteur décrit le produit

Il utilise les modules, des sortes de " Lego " prédéfinis dans la base de données. Pendant cette phase apparaissent à l'écran des messages d'avertissement, comme " Attention ! " ou " A faire ! ".

Le système résume et calcule

Des indicateurs d'impact sur l'environnement pendant la fabrication, la distribution et l'utilisation du produit : dépense d'énergie, effet de serre, épuisement des ressources naturelles, impact sur l'atmosphère et la couche d'ozone, eutrophisation de l'eau, production de déchets dangereux.

Des indicateurs de design sur le produit (poids, pourcentage de matière recyclée ), son utilisation (puissances électrique et sonore ) et sa fin de vie.





USINE NOUVELLE N°2619

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle